Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 1992 Paru dans N°159 - à la page 66

Le problème de la qualité des eaux de rejet des entreprises de galvanoplastie a pris une importance croissante depuis la promulgation de l'arrêté ministériel du 26 septembre 1985, qui remplace et renforce la circulaire de 1972. En effet, les autorités responsables du milieu récepteur sont à présent décidées à faire respecter les normes de rejets à toutes les entreprises qui exploitent une installation de traitement d'eaux usées, afin de se mettre en accord avec les futures normes européennes concernant la protection de l'environnement. Pour satisfaire aux obligations correspondantes, un moyen nouveau est disponible : l'auto-surveillance. Grâce à un matériel d'utilisation aisée, les industriels sont ainsi en mesure d'effectuer un contrôle précis de la composition de leurs effluents, de façon simple et rapide. Les test en cuve, systèmes d'analyse, composés de photomètres et de réactifs, permettent de répondre au mieux aux besoins des industriels.