Your browser does not support JavaScript!

31 decembre 2008 Paru dans N°317 - à la page 77

Apprécier l'impact des émissions odorantes d'un site présente plusieurs difficultés. Le nombre de sources, leur agencement, la composition et la cinétique de leurs émissions sont autant de facteurs délicats à maîtriser et dont la combinatoire est des plus incertaine. Or, en dehors des démarches opérationnelles sur les équipements visant à développer des actions correctives qui peuvent se faire source par source, il est indispensable de pouvoir faire un bilan émissif d'un site dans sa globalité et de connaître les risques de pollutions osmiques qu'il peut faire courir à son environnement. Un tel projet suppose, après un inventaire très précis de tous les points de rejets atmosphériques, de pouvoir accéder à une connaissance des émissions de chaque source sous une forme homogène à toutes les sources, pourtant de nature très variée. Il convient ensuite de rechercher un protocole d'assemblage sensé, même s'il doit rester approximatif dans un premier temps. Le présent article propose une procédure en ce sens mais soumet, aussi, plusieurs programmes de recherche destinés à lui apporter une certaine légitimité.