Your browser does not support JavaScript!

28 février 2008 Paru dans N°309 - à la page 78

La gestion du fonctionnement d'une station d'épuration biologique nécessite le contrôle de certains paramètres, en particulier ceux qui concernent le développement de la biomasse. Les méthodes utilisées (gravimétrie, respirométrie, observations microscopiques') pour mesurer et exploiter ces valeurs sont bien maîtrisées et l'ATPmétrie ne prétend pas se substituer à elles. Néanmoins, par sa facilité d'utilisation sur site et sa rapidité d'exécution, la mesure de l'ATP peut s'avérer être un outil très performant pour ceux qui ont en charge l'exploitation d'une épuration biologique ainsi que pour ceux qui sont amenés à effectuer des audits sur ce type d'installation.