Your browser does not support JavaScript!

29 février 2012 Paru dans N°349 - à la page 105

Comment Angkor a-elle pu s'effondrer à partir de 1431 ? Comment la civilisation khmère a-t-elle pu disparaître alors même qu'elle était encore à son apogée ? Après avoir successivement mis en cause les guerres incessantes puis les changements climatiques, les historiens privilégient désormais une nouvelle piste pour expliquer la chute de l'une des plus brillantes civilisations de l'Asie du Sud-est : la perte de la maîtrise de l'eau.