Your browser does not support JavaScript!

30 juillet 1997 Paru dans N°203 - à la page 52

En épuration biologique, une mauvaise clarification signifie très souvent une pollution importante du milieu récepteur, mais aussi des difficultés de gestion de la station. Prolongeant une longue période de recherches, un nouveau moyen d'action a été validé à la station d'épuration de Bodegraven (Pays-Bas, 40 000 éq. hab.). Les résultats obtenus indiquent clairement que l'adjonction d'un mélange particulier de talc et de chlorite (Aquatal) est un moyen très efficace pour l'amélioration rapide de la décantabilité : en un jour, l'indice de boue est passé de 900 à environ 250 ml/g puis s'est stabilisé en quelques jours à moins de 150 ml/g. Il existe donc une alternative efficace, rapide, écologique et sans effet toxique à la chloration, trop souvent utilisée pour lutter contre les conséquences du foisonnement filamenteux.