Your browser does not support JavaScript!

30 janvier 2014 Paru dans N°368 - à la page 59

Réduire la consommation en énergie des procédés de brassage et d'agitation est activement promue dans le cadre de la loi de programmation de la politique énergétique (POPE), et les constructeurs s'y emploient. Cependant, les machines ayant les meilleurs rendements sont aussi les plus chères. Le retour sur investissement est de 2 à 5 ans selon les technologies. Une durée pas si longue que ça mais qui, dans un contexte dans lequel le court terme prévaut presque systématiquement, peine à s'imposer. Malgré les avantages de certains de ces équipements à long terme. Les technologies plus récentes, comme l'injection d'oxygène pur pourraient quand à elles progresser dans ce nouveau contexte.