Your browser does not support JavaScript!

30 mars 1994 Paru dans N°171 - à la page 39

Les rivières de surface qui alimentent les usines de production d'eau potable de la région parisienne sont le siège d'une pollution permanente par les matières organiques. Des filières biologiques de traitement ont été développées dans les usines du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France, afin d'éliminer au maximum ces matières organiques et donc de prévenir les problèmes de reviviscence bactérienne dans le réseau de distribution. A l'usine de Neuilly-sur-Marne, dans l'attente de la mise en service en fin de filière d'un ouvrage de filtration sur charbon actif en grains, l'effet d'un traitement par le charbon actif en poudre (injecté après l'étape de coagulation) sur les différents paramètres liés à la matière organique, a été étudié. Les résultats obtenus montrent qu'un tel traitement permet de diminuer de manière significative la concentration en carbone organique des eaux traitées.