Your browser does not support JavaScript!

World Efficiency, premier Salon-Congrès à rassembler les solutions et savoir-faire permettant de préserver les ressources et les milieux, d'atténuer les émissions de gaz à effet de serre et de s'adapter aux effets des dérèglements climatiques, se déroulera du 13 au 15 octobre 2015 à Paris. Plus de 10.000 décideurs et prescripteurs publics et privés autour des solutions de préservation des ressources et d'adaptation au dérèglement climatique, développées par les professionnels des secteurs environnement, énergie, bâtiment, industrie, transport, et ingénierie sont attendus.

Près de 10 000 m² de solutions technologiques ou intégrées bas carbone seront rassemblées pour la première fois au sein d'un même évènement. Des solutions qui ont pour but d'inciter à produire, exploiter, bâtir, aménager ou encore transporter autrement, dans une optique de préservation des ressources et du climat. Il s'agit de dépasser les modèles économiques traditionnels qui consistent à extraire, fabriquer, consommer et jeter en s'attachant au contraire à promouvoir une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que de prévenir la production de déchets en les réemployant, en les réutilisant, en les recyclant ou, à défaut, en les valorisant. Ces solutions, qui prennent la forme de technologies, de compétences ou de savoir-faire, s'adressent à tous les porteurs de projets, qu'ils appartiennent au public ou au privé, qu'ils soient français et internationaux et quel que soit le secteur économique auquel ils appartiennent. Pour promouvoir ces solutions, les organisateurs du salon ont opté pour une approche transversale, inter-filières et multipolaire qui veut notamment que chaque sujet soit traité globalement, en regard des autres thématiques. Une approche transversale, inter-filières et multipolaire En faisant le choix d'une approche transversale, les organisateurs du congrès on opté pour un partage inter-filière des savoir-faire. Les thématiques liées à la gestion de l'eau, à l'économie circulaire, l'économie bas carbone et la ville durable, par essence pluridisciplinaires, occuperont donc une place importante au sein de l'exposition comme au sein du congrès. Production, bâtiment, aménagement, transport, agriculture?, toutes les filières économiques sont concernées par la nécessité de préserver les ressources et de lutter contre les dérèglements climatiques que ce soit par atténuation ou par adaptation. L?approche multipolaire conduira quant à elle à mettre l'accent sur la manière de répondre au mieux aux exigences de développement par des solutions adaptées à chaque contexte local dans les différentes régions du monde. Par exemple à travers des interventions de professionnels de divers pays et de porteurs de projets à l'international. Sont ainsi prévues des rencontres avec des acteurs présentant leurs démarches exemplaires dans les DOM-COM français et au fort potentiel pour d'autres régions du monde aux conditions similaires (opération Outre-Mer invité d'honneur), des retours d'expériences sur des projets menés avec succès en Europe du Nord (Nordic Efficiency) ou en Suisse, etc. D?autres sessions sont consacrées à l'Afrique portent sur le développement des territoires dans les pays industrialisés, en développement ou en émergence. World Efficiency accueillera également des délégations du monde entier (Argentine, Cameroun, Chine, Colombie, Corée, Côte d'Ivoire, Espagne, Mali, Pays nordiques, Sénégal, Tchad, Tunisie, Vietnam) qui se verront proposer des rencontres et parcours spécifiques ainsi que des visites de sites exemplaires dans les domaines bâtiment, air et climat, biogaz et gestion de l'eau. Une session de clôture s'attachera à restituer les solutions à impact immédiat présentées sur World Efficiency en vue de la COP21. World Efficiency accueillera également des événements partenaires associés à ses axes clés : 14èmes Rencontres de l'Ingénierie meet.ING de Syntec-Ingénierie, HQE International Summit de l'association HQE et Congrès annuel de l'Association des communes et collectivités d'outre-mer. L?eau sera donc partout présente, et dans toutes ces dimensions, ce qui n?empêche pas de nombreux focus, notamment dans la partie congrès, sur des problématiques bien spécifiques. L?eau : des problématiques spécifiques La gestion des ressources hydriques fait face à plusieurs défis aux impacts déjà reconnus sur le cycle de l'eau. Parmi ceux-ci, l'évolution démographique, l'urbanisation et le dérèglement climatique en tant que tel. L?évolution démographique nécessite un développement des services essentiels (eau potable, santé, alimentation, énergie, éducation?). L?urbanisation se traduit par une augmentation des pressions sur la ressource dans un même bassin versant et par une artificialisation des sols liée au développement des infrastructures. Et le dérèglement climatique génère des risques accrus en fréquence et en intensité de phénomènes extrêmes : sécheresses, inondations, voire modification durable de la qualité de la ressource en eau (par exemple en cas d'infiltration d'eau salée dans une nappe côtière). Selon la FAO, les deux-tiers de la population mondiale (soit 4,8 milliards de personnes, sur 7,3 au total) pourraient être exposés à des conditions de stress hydrique d'ici 2025 et près de deux milliards pourraient connaître une pénurie absolue à cette même échéance, si les modèles de consommation actuels restent inchangés. Les solutions existent et sont bien connues, même si leur déploiement sur le terrain n?est pas toujours aussi rapide que nécessaire : rationalisation des usages, récupération et réutilisation des eaux pluviales, recyclage des eaux usées, gestion intégrée de la ressource, gestion intelligente des réseaux (?smart water?), comme en témoigneront plusieurs acteurs présents sur World Efficiency comme Altereo, Alpha MOS, Burgeap, Danfoss, Eco Tabs Europe, Eurochlore, H2O, Innoveox, Kaeser Compresseurs, KMU Loft France, Rov Développement ou encore Swan. Notons aussi qu'un Carré Partenaire Génie écologique proposera diverses animations autour d'acteurs reconnus du domaine. World Efficiency présentera également un large panel de solutions favorisant l'efficacité énergétique. Outre les géants comme Alstom et Bouygues, le salon accueillera de nombreux acteurs de l'efficacité énergétique : fournisseurs de produits, spécialistes des audits énergétiques, professionnels de la métrologie, solutions numériques' Durant le congrès, trois plénières seront plus spécifiquement consacrées aux questions liées à la gestion de la ressource eau, dont deux organisées avec l'ASTEE et le PFE consacrées aux enjeux du dérèglement climatique et à l'approche française sur la thématique « eau et climat ». Elles seront prolongées par plusieurs ateliers consacrés notamment à la valorisation des eaux pluviales, à l'ingénierie de l'eau face au changement climatique ou encore à la préservation des ressources par un traitement efficace des effluents industriels. Parmi les événements associés, les 14èmes Rencontres de l'Ingénierie meet.ING reviendront notamment sur les évolutions de l'ingénierie dans les domaines de l'eau. Les questions liées à la gestion de la ressource en eau seront également abordées dans le cadre des prix & trophées remis sur World Efficiency : Prix Entreprises & Environnement du Medde et Trophée de la recherche publique Environnement Energie Climat de l'Ademe. Par exemple, un des projets reçus dans le cadre de ce trophée porte sur la mise en place d'un système de suivi/estimation des pluies en Afrique qui s'appuie sur les réseaux de téléphonie mobile. Un autre porte sur l'évaluation de la sûreté des digues et barrages face à l'érosion. Pour aller plus loin : http://www.world-efficiciency.com