Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2007 Paru dans N°306

Le process épuratoire implique un contrôle temps réel de très nombreux équipements. A l'usine Seine-Grésillons, l'une des plus avancées au monde en terme d'automatismes et d'exploitation, les switches Ethernet Westermo de la gamme Lynx ont été retenus pour gérer les données de contrôle-commande et de supervision de l'usine du SIAAP.

L?usine Seine-Grésillons est à l'heure actuelle l'une des usines d'épuration les plus modernes au monde. En cas de besoin, les techniciens peuvent se connecter localement en n?importe quel point du réseau, par liaison filaire ou Wifi, à la même interface de gestion de production (Voir notre article à ce sujet dans EIN N° 295). L?ensemble de l'usine est géré par un réseau Ethernet à anneau redondant. Toutes les données de production sont intégralement archivées et stockées en temps réel. Si bien que le week-end, l'usine fonctionne simplement avec un personnel d'astreinte. En généralisant les automatismes et en implantant une supervision mobile et flexible qui permette une prise de contrôle à distance de l'ensemble des installations, l'usine Seine-Grésillons révolutionne la conduite de l'exploitation Seine-Grésillons révolutionne la conduite de l'exploitation L?usine assure le traitement des effluents de 18 communes des Yvelines et du Val d'Oise, soit plus de 300.000 habitants. Sa réalisation a été confiée à Stereau qui a choisi ETDE pour les lots électricité, automatisme et supervision. La première phase de construction a été achevée en octobre 2006. Elle permet le traitement de 100.000 m3 d'effluents par jour. Une capacité qui sera portée à 300.000 m3/j en 2013. Une des technologies mise en ?uvre est la culture fixée. Elle se caractérise par un traitement des effluents par décantation lamellaire physico-chimique, suivi par un traitement biologique sur 3 étages de biofiltration. La modularité de la biofiltration apporte une fiabilité et une souplesse d'exploitation et optimise ainsi l'usage des réactifs. Les boues produites sont, quant à elles, séchées pour en réduire le volume. L?usine ne dégage aucune odeur, toutes les étapes du process sont confinées et l'air est intégralement traité éviter toute nuisance olfactive. Le process épuratoire implique un contrôle temps réel de très nombreux équipements. La première tranche de l'usine implique déjà plus de 4.500 entrées/sorties physiques et 25.000 variables, toutes intégrées sur des réseaux Ethernet industriels qui vont de la salle de commande aux entrées/sorties. Toute opération liée à l'exploitation est ainsi réalisée par une interface de gestion de production unique, autant disponible de la salle de contrôle que par les opérateurs sur le site. Les procédures sont ainsi guidées et prises en compte en temps réel sur l'ensemble du système d'exploitation. La fiabilité des commutateurs utilisés prend donc toute son importance. La fiabilité des commutateurs : un critère essentiel « Lors de la consultation, en 2002, les matériels et automatismes n?étaient pas spécifiés, nous avons étudié les meilleures solutions du marché. En ce qui concerne les switch, il nous fallait des matériels éprouvés, spécialement résistants, et à temps de cicatrisation réduits. Après étude, nous avons sélectionné Westermo », explique Louis Claire, Chef de Projet Automatisme et Supervision ETDE. 18 commutateurs Westermo à anneaux redondants de la gamme Lynx ont été choisis. Cette gamme comporte le commutateur avec le temps de cicatrisation le plus rapide du marché. Les commutateurs gèrent l'ensemble des données de contrôle-commande et de supervision de l'usine et sont directement reliés aux six automates. Leur fiabilité et leur rapidité de reconfiguration sont primordiales pour garantir le bon fonctionnement de l'usine. La famille de switch Ethernet Lynx de Westermo est homologuée pour tous les environnements exigeants : industriel, process, marine, ferroviaire, militaire (connecteur M12) et sous-station électrique, et ce pour toutes les topologies et gestion de réseau: simple, anneau redondant avec temps de cicatrisation inférieur à 20 ms, SNMP, IGMP, VLAN. Au total, cette famille propose plus de 90 références avec des caractéristiques techniques intéressantes : alimentation redondante 19-60 VDC, température de fonctionnement de ?40 à +70°C, protection IP40, spécification câbles long de 150 mètres (Cat5e), reconfiguration en cas de coupure de l'anneau en 20 msec (cicatrisation), support jusqu'à 200 switchs par anneau, gestion de quatre files de priorités, auto-négociation pour chacun des ports, watch-dog, le tout implémenté dans un boîtier métallique robuste et fiable. Le déterminisme assuré par la gestion de priorités sur les couches 2 et 3, permet, entre autre, une utilisation pour des applications temps réel ou voix sur IP, lorsque les temps de latence sont critiques et doivent être garantis.