Your browser does not support JavaScript!

Weir Minerals France, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de pompes pour liquides chargés vient de présenter un plan d'investissement à 5 ans. Objectif : doubler le chiffre d'affaires à l'horizon 2013. Explications.

Né de la fusion des trois fabricants historiques de pompes ? Schabaver, Warman et Wemco - Weir Minerals France, filiale de Minerals, la division minière du groupe Ecossais Weir Group, fabrique et commercialise des pompes, vannes, hydrocyclones et plus généralement des équipements véhiculant des liquides chargés. Présent sur tous les continents avec plus de 9.000 collaborateurs, Weir Group, basé à Glasgow (Ecosse), réalise un peu plus de 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Un poids lourd donc, qui opère sur les marchés miniers, pétrole et gaz et centrales thermiques. Weir Minerals France, qui n?a pas la chance de travailler sur une zone géographique disposant d'importants potentiels miniers, a dû, pour se développer, orienter ses activités vers des industries ayant des produits chargés et/ou abrasifs à véhiculer : carrières, sablières, industries du dragage, tunneliers, sucreries et'stations d'épuration. Une diversification réussie car si la société réalise encore aujourd'hui 55% de son chiffre d'affaires dans le domaine des mines et de l'activité minérale, le secteur du traitement de l'eau représente désormais à lui seul 25 % de son CA. A l'origine de ce succès, une large gamme de solutions qui permet de répondre à la plupart des besoins. Une large gamme de solutions qui permet de répondre à la plupart des besoins Pompes centrifuges (Schabaver), pompes à pulpes (Warman), pompes à vis centrifuges (Hidrostal) ou pompes à Vortex (Wemco) permettent à Weir Minerals France de disposer d'une offre étendue en matière de pompage des liquides chargés. Les pompes centrifuges Schabaver permettent par exemple de transporter des matières solides dans un milieu liquide. Elles répondent aux besoins des industries minières mais aussi chimiques qui les utilisent pour véhiculer des liquides corrosifs. L?industrie sucrière y recourt de son côté pour le pompage des eaux boueuses de lavage. Elles trouvent également différentes applications en sablières, sur les chantiers BTP ainsi que dans le domaine du traitement des eaux usées. Elles sont par exemple mises en ?uvre au sein du procédé de clarification à grande vitesse Actiflo® développé par Veolia Water Solutions & Technologies. Les pompes à Vortex Wemco sont quant à elles utilisées dans le domaine de l'assainissement (extraction et recirculation des boues de décanteurs et des digesteurs ou encore le dessablage des eaux d'égout. Mais on les trouve aussi dans l'industrie alimentaire (abattoirs, conserveries, équarrissages) ou encore dans la sidérurgie (battiture, eau + calamine). Leur point fort ? « Un diamètre de passage libre égal au diamètre d'aspiration qui permet aux solides aspirés dans le tourbillon creux d'être refoulés par la force centrifuge sans pratiquement toucher l'impulseur » souligne Michel Jacquemont, Directeur des ventes, chez Weir Minerals France. Quant aux pompes à vis centrifuge Hidrostal, elles trouvent également de nombreuses applications en stations d'épuration. La construction spéciale de la roue à vis centrifuge permet de pomper les liquides chargés sans risque de bouchage avec des rendements approchant ceux des pompes à eaux claires. Autre atout, « Ces pompes sont capables de pomper des filasses et des lingettes de plus en plus présentes dans les eaux usées en entrée de station d'épuration » souligne Michel Jacquemont. Elles sont aussi très prisées lorsque des conditions d'aspiration exceptionnelles sont requises (boues, pâte à papier, liquides visqueux) ou sur des applications industrielles nécessitant un pompage « en douceur ». Autre point fort de la gamme, les pompes à pulpes Warman. Encore plus spécifiques, elles sont utilisées pour les liquides très chargés et abrasifs. Elles sont composées d'une grande variété de nouveaux alliages dont l'Hyperchrome A61 pour une bonne résistance à l'abrasion et l'Ultrachrome A51 pour une meilleure résistance combinée à l'abrasion/corrosion. La possibilité de monter des blindages métalliques ou d'élastomères dans un même corps de pompe leur permet de satisfaire toutes les applications de l'industrie minière, d'être utilisées pour la désulfurisation des fumées ou encore d'offrir une bonne résistance à l'usure par abrasion dans les installations pétrolières offshore. Autant de solutions qui permettent à Weir Minerals France de répondre à la quasi-totalité des demandes concernant le pompage des liquides chargés et/ou abrasifs et d'enregistrer une augmentation importante de ses parts de marchés, aussi bien en France ou la société prévoit de réaliser en 2008 un chiffre d'affaires de 18 M?, qu'en Afrique de Nord, zone stratégique en matière de projets miniers. Pourtant, et malgré un rythme de croissance soutenue, l'entreprise n?entends pas s'arrêter là et vient de présenter un plan d'investissement à 5 ans. Objectif : doubler le chiffre d'affaires à l'horizon 2013. Doubler le chiffre d'affaires à l'horizon 2013 « Le contexte mondial est ce qu'il est. Beaucoup d'entreprises réduisent actuellement leur voilure. Nous souhaitons, nous, continuer sur notre élan » explique Ram Shorer, PDG de Weir Minerals. La demande mondiale pour les matières premières et les produits miniers reste forte et remplit nos carnets de commande. Nous avons donc l'obligation d'investir ». Pour assurer son développement et tirer pleinement parti du dynamisme de ses marchés, l'entreprise a présenté un plan d'investissement articulé autour de trois axes. Le premier consiste à élargir et promouvoir sa gamme et ses applications en France. Pour ceci, l'usine de Castres va être équipée de machines capables d'assembler toutes les pompes et vannes conçues à travers le monde par les "Design Centers" de Weir Minerals. Deuxième axe, augmenter la présence de la société sur les grands projets d'investissements miniers en Afrique, « un marché proche et riche en projets miniers qui présente une source de débouchés considérables, assure Ram Shorer. La croissance des zones Afrique-Moyen-Orient devrait tripler dans les 2-3 ans à venir ». Le troisième volet du plan présenté consiste à développer la branche services pour fidéliser les clients en leur permettant d'optimiser l'exploitation de leurs équipements. « Il s'agit de mettre en place et proposer une démarche privilégiant une approche préventive démarrant par une phase de diagnostic » explique Michel Jacquemont. « Puis de préconiser ensuite des prestations et des suggestions d'améliorations au client ». Une démarche exigeante en matière de compétences et de savoir-faire à la fois dans les domaines mécanique, instrumentation, électrique et hydraulique, mais « clairement plébiscitée par les clients » indique Michel Jacquemont. Pour ceci, Weir Minerals France a établi un plan d'investissement « intégralement autofinancé ». 1 M? sera investi en 2009 dans de nouvelles machines et des centres d'usinage sophistiqués et dans le renforcement des équipes. Objectif : pouvoir usiner des pièces complexes en petites séries et développer de nouvelles gammes de produits. Un investissement de 500 000 ? est également planifié pour les années suivantes. Au total, ce sont donc bien 2,5 M? qui seront investis sur 5 ans avec pour objectif le doublement du chiffre d'affaires à hauteur de 36 M?. Le plan prévoit également le recours aux opérations de croissance externe. « Au moins une acquisition en France, entre 2009 et 2010, qui génèrerait des synergies de développement soit en terme de fabrication soit dans le domaine du service et qui, idéalement, réaliserait de 5 à 6 M? de chiffre d'affaires» précise Ram Shorer.