Your browser does not support JavaScript!

Le Président de la République Française, François Hollande, a visité chez Airbus Helicopters lors de son voyage au Mexique, la première station d'épuration mexicaine par procédé Bambou-Assainissement® que la société Phytorem SA a conçu.

Phytorem Mexico a été créée en novembre 2013 pour représenter Phytorem au Mexique. Phytorem a bénéficié d'une opération de portage organisée par la Chambre de Commerce Internationale Régionale de PACA. Eurocopter-EADS, maintenant Airbus, s'est portée volontaire pour porter cette opération en fournissant bureau, assistance, contacts à Phytorem pendant 18 mois afin d'étudier le marché et les opportunités d'affaires. Le Mexique « produit » actuellement 14 milliards de mètres cubes d'eaux usées, dont la moitié est rejetée dans le milieu naturel sans aucun traitement, générant de graves pollutions des cours d'eaux et des nappes phréatiques. Avec une solution traditionnelle à boues activées, l'investissement nécessaire pour traiter ces eaux est considérable, de l'ordre de 50 milliards d'euros pour un coût de fonctionnement annuel de 7 milliards. Un investissement en Bambou-Assainissement® réduirait le coût initial de 30% et le coût annuel de traitement serait au moins divisé par 10. Par ailleurs, le manque d'infrastructures et l'absence de réseaux de collecte incitent à réaliser des stations d'épuration satellisées, adaptables, évolutives et à faible maintenance. Phytorem en a conclu que le marché mexicain représentait une véritable opportunité commerciale et que la solution Phytorem représente une opportunité pour le Mexique. Dans ce contexte favorable, Airbus Helicopters a ensuite signé un contrat portant sur le traitement des eaux usées de son usine de Querétaro. « Ce contrat nous a permis de réaliser la première station Phytorem sur le sol mexicain, elle nous servira de station pilote et de démonstration pour nos prospects mexicains, précise Dominique Gavault, président de Phytorem Mexico. Nos plans prévoient un potentiel de chiffre d'affaires de l'ordre de 5 millions d'euros avec un effectif au Mexique de cinquante personnes ». En regard, Phytorem France bénéficiera des royalties sur les contrats et de la création d'emplois induits pour le support des chantiers complexes.