Your browser does not support JavaScript!

Marafiq, premier opérateur national saoudien de services d'eau et d'électricité, a confié à Veolia Eau la conception, la construction et l'exploitation de la plus grande usine de dessalement à ultrafiltration et osmose inverse d'Arabie Saoudite. Ce contrat représente pour Veolia Eau un chiffre d'affaires de 232 M? pour la partie conception-construction et 69 M? pour son exploitation sur 10 ans.

D?une capacité de 178000 m3/ jour, cette nouvelle usine desservira le complexe pétrochimique de Sadara, construit par Dow Chemical et Saudi Aramco, à Jubail et devrait être opérationnelle en juin 2015. Sur le site de Sadara, Dow Chemical et Aramco produiront solvants et colles destinés aux industries automobile et de l'emballage. L?eau fournie servira aux tours de refroidissement de cette immense installation et à l'alimentation des chaudières. Pour répondre aux normes très strictes de qualité de l'eau exigées par Marafiq et pour minimiser l'impact sur l'environnement de cette nouvelle installation, Veolia Eau, à travers sa filiale Sidem, a conçu une usine proposant deux solutions de traitement de l'eau de mer combinées : l'ultrafiltration et l'osmose inverse. Après une première phase de traitement, qui combine flottation à air dissous pour capturer les particules en suspension dans l'eau et ultrafiltration, l'eau sera dessalée par les membranes d'osmose inverse avant d'être reminéralisée. L?association de ces différents procédés permet de sécuriser l'approvisionnement en eau, de limiter les risques de défaillance des installations et d'allonger leur durée de vie, tout en réduisant les besoins et dépenses énergétiques du site. Fondé dans les années1970 par les autorités du Royaume Saoudien, Marafiq est l'opérateur des services d'eau et d'électricité chargé d'accompagner le développement des zones industrielles de Jubail et Yanbu qui assureront la diversification économique de l'Arabie Saoudite. Présente en Arabie Saoudite depuis 1979 où elle a bâti l'usine de dessalement alimentant la ville d'Al Khobar dans la province orientale du Royaume, sur les bords du Golfe Persique, Sidem avait déjà construit en 2010 la première usine de dessalement de la ville de Jubail. Cette installation, d'une capacité de 800 000 m3/jour est équipée du procédé de distillation à effets multiples (MED) de Veolia qui revendique une consommation énergétique trois fois moins élevée que celles de procédés concurrents.