Your browser does not support JavaScript!

Les demandes des collectivités locales et des industriels pour maîtriser leurs empreintes environnementales se multiplient. Tous souhaitent démontrer leur engagement dans le cadre d'une démarche mesurable et efficace. Parallèlement, le marché se durcit et nombre de collectivités imposent des baisses prix quand elles ne menacent pas de repasser en régie publique. Pour répondre à ces attentes, Veolia Eau a présenté les 7 objectifs de performance globale qu'elle s'est fixée pour la période 2012-2014 et annoncé la mise en place d'une certification extra-financière de délégations de services publics.

Pour Jean-Michel Herrewyn, Directeur Général de Veolia Eau, il s'agit de proposer une nouvelle vision du métier alliant les trois fondamentaux « Service, Valorisation et Responsabilité », pour améliorer la performance globale des services d'eau et d'assainissement. « Cela en maîtrisant les coûts, en optimisant le rendement des ressources et en participant aux grands équilibres sociétaux. Pour la période 2012-2014, nous nous sommes fixés 7 objectifs de performance globale qui traduisent cet engagement pour une gestion responsable et durable des services que nous gérons ». 7 objectifs de performance ont donc été définis, chacun étant assorti d'un indicateur propre et d'un état des lieux de référence. Trois objectifs sont directement liés au service : - Diminuer de 5% les volumes de fuites à périmètre constant (Indicateur : volumes de fuites exprimées en m3). En 2010, le rendement de réseau mondial moyen de Veolia Eau s'établissait à 75,3% et le volume des pertes d'eau sur les réseaux était de 2188 millions de m3. - Améliorer de 5% l'efficacité énergétique des usines de traitement des eaux usées (Indicateur : quantité d'énergie achetée ? quantité vendue en KWh/g de DBO5 abattu). En 2010, 637,7 Watt-heure étaient nécessaires pour traiter 1 m3 d'eaux usées. - Maintenir à 0% la population desservie par une eau de qualité non maîtrisée (Indicateur : population desservie par une « eau de mauvaise qualité » inférieure à 10 habitants pour 1 millions, soit 1 000 habitants pour l'ensemble du périmètre Veolia Eau). En 2010, 98% de la population desservie par Veolia Eau bénéficiait d'une eau de bonne qualité. Un objectif concerne la Valorisation : - Augmenter de 10% le volume d'eaux réutilisées à partir d'eaux usées collectées et traitées (Indicateur : volumes collectés et traités, utilisés en re-use exprimés en m3). En 2010, Veolia Eau a permis la réutilisation de plus de 117 millions de m3 d'eaux usées traitées. Trois objectifs touchent à la Responsabilité : - Comptabiliser les émissions globales de gaz à effet de serre des exploitations gérées par Veolia Eau (Indicateur : émissions en T eq CO2, soit émissions directes et indirectes). En 2010, Veolia Eau a émis 163,9 g de CO2 par m3 d'eau potable produite et 40,8 g de CO2 par m3 d'eau potable distribuée et 44,2 g de CO2 par m3 d'eaux usées collectées et 178 g de CO2 par m3 d'eaux usées traitées. - Comptabiliser pour accroître le nombre de sites ayant réalisé un diagnostic ou mis en place un plan d'actions pour restaurer la biodiversité locale (Indicateur : nombre d'usines de production d'eau potable ou de traitement des eaux usées exploitées par Veolia Eau ayant réalisé un diagnostic conforme ou ayant mis en place un plan d'actions. - Atteindre le taux de 90% des activités pertinentes de Veolia Eau couvertes par un Système de Management Environnemental. (Indicateur : pourcentage du chiffre d'affaires pertinent couvert par un SME, y compris les installations certifiées ISO 14001). En 2010, le taux de couverture du chiffre d'affaires pertinent sur un SME a été de 87%. Veolia Eau va également systématiser la mise en place d'une certification extra financière de délégations de services publics. En France, Veolia Eau soumet désormais à notation extra financière 12 contrats de délégation de service public, 7 services publics d'eau et 5 services publics d'assainissement. La dernière notation réalisée par l'agence Arcet Cotation, leader français en matière de certification extra financière de délégations de services publics, vient d'être remise à Veolia Eau pour le service public d'assainissement de la Communauté d'Agglomération de Melun Val de Seine (108 469 habitants). Le service a obtenu une première note de A++ sur une échelle allant de DDD à AAA. Veolia Eau a contractualisé cette évaluation qui sera réalisée tout au long du contrat. L?ambition est d'atteindre la note maximale d'ici à l'échéance du contrat fixée à 2024. Pour cela, l'entreprise s'est engagée sur un plan de près de 120 actions concrètes. Un fond développement durable a été créé, 5% de la rémunération de Veolia Eau seront versés chaque année sur ce fond et serviront à financer les actions d'amélioration. « L?évaluation de la qualité d'un service public d'eau ou d'assainissement ne doit pas être réduite à son prix. Il est important que les collectivités disposent de critères objectifs permettant d'évaluer et de suivre la performance globale de leur service dans la durée » explique Jean-Michel Herrewyn. « En faisant évaluer par une agence qualifiée la performance globale des services que nous gérons nous prouvons notre engagement pour la qualité et la performance des services à long terme et démontrons toute la valeur ajoutée d'une entreprise spécialisée dans la gestion d'un service public ».