Your browser does not support JavaScript!

La ville de Rialto et sa société concessionnaire Rialto Water Services (RWS) ont confié à Veolia Water North America, filiale de Veolia Eau, la gestion des réseaux de distribution d'eau et d'assainissement. Ce contrat, d'une durée de 30 ans, représente un chiffre d'affaires d'environ 300 millions de dollars pour Veolia Eau.

La ville de Rialto et Rialto Water Services (RWS) ont opté pour un contrat de concession public-privé, un modèle de coopération peu courant aux États-Unis, afin d'améliorer leur situation financière et les services des infrastructures. RWS a confié à Veolia Water North America, filiale de Veolia Eau, la gestion des réseaux de distribution d'eau et d'assainissement. Le mode de financement de ce projet est original : en effet, la ville de Rialto a reçu des apports en trésorerie à hauteur de 35 millions de dollars ainsi que 41 millions de dollars destinés à l'amélioration des réseaux de distribution d'eau et d'assainissement, via un contrat de concession signé avec RWS, société ad hoc créée par le fonds d'investissement Table Rock Capital et une filiale d'Ullico Inc. Dans un contexte où de nombreuses municipalités rencontrent des difficultés financières, ces apports permettront à Rialto de moderniser ses réseaux et services de distribution d'eau et d'assainissement, et de créer des emplois tout en s'appuyant sur l'expertise du premier opérateur mondial des services d'eau. Chargée de la gestion de ce contrat de 30 ans signé avec Veolia Eau et estimé à plus de 300 millions de dollars, RWS supervisera le programme d'amélioration des infrastructures prévu pour développer l'efficacité, la conformité, la qualité de l'eau potable et la fiabilité des réseaux d'assainissement et de distribution de la ville. Ce programme créera 445 emplois dans le secteur de la construction. Tous les employés municipaux concernés ont par ailleurs accepté les postes proposés par Veolia Eau. La concession RWS permet de refinancer les réseaux municipaux de distribution d'eau et d'assainissement en fin de vie sans les privatiser. La ville, qui reste propriétaire des équipements, continue d'exercer le contrôle et d'assurer la transparence des tarifs. La concession fournit les capitaux nécessaires à la rénovation et au remplacement des réseaux d'alimentation en eau et des collecteurs, à la conception de nouvelles infrastructures et à la mise en conformité avec les normes sismiques. La situation financière de la ville devrait s'améliorer grâce aux loyers perçus, qui soutiendront le développement économique et les emplois locaux. Ce partenariat public-privé pourrait donner l'exemple et faire des émules dans les villes possédant des infrastructures déficientes et connaissant une économie en berne et des recettes en baisse.