Your browser does not support JavaScript!

Veolia Eau Solutions & Technologies, via sa filiale Veolia WST-Sidem, spécialiste du dessalement thermique, a été choisi pour la conception et la construction en Arabie Saoudite d'une des plus grandes installations de dessalement au monde. L?usine produira 800 000 m3/jour d'eau dessalée pour la ville de Jubail et la province orientale de l'Arabie saoudite, une région désertique devant faire face à des projets d'industrialisation massive et à une démographie croissante.

Le contrat, d'environ 700 millions d'euros pour la part revenant à Veolia Eau, concerne la conception et la construction de l'usine de dessalement par Veolia WST-Sidem. Celle-ci constitue l'une des composantes clés du projet de production d'eau et d'électricité (IWPP), mené par la Power and Water Utility Company for Jubail and Yanbu (MARAFIQ) en Arabie saoudite. Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme d'expansion à long terme des capacités saoudiennes de production d'eau dans la province orientale du pays. Il comprend la production d'eau et de 2 750 MW d'électricité. Le projet IWPP a été remporté par un consortium d'investisseurs, mené par Suez Energy International en partenariat avec ACWA Power et Gulf Investment Corporation, qui a attribué le contrat d'Ingénierie et de construction (EPC) de la nouvelle usine combinée de production électrique et de dessalement d'eau de mer au consortium constitué de General Electric (Etats-Unis), Hyundai Heavy Industries (Corée) et SIDEM (France). Dans le cadre de la construction de cette nouvelle usine de production d'eau et d'électricité, Veolia WST-Sidem fournira les unités de dessalement thermique par récupération de la chaleur de la centrale électrique, General Electric assurant la fourniture des équipements de la centrale électrique et Hyundaï Heavy Industries la construction de cette centrale ainsi que des ouvrages connexes tels que la prise d'eau de mer Les installations de dessalement emploieront le procédé de distillation à effets multiples (MED) élaboré par Sidem. Elles comprendront 27 unités de dessalement, chacune d'une capacité de production de 29 630 m3/jour, ainsi qu'une unité de reminéralisation. Le procédé MED est l'une des technologies clés de ce projet. Il récupère les rejets thermiques de la centrale électrique et les utilise pour évaporer l'eau de mer à basse température. Sa faible consommation électrique en fait la solution idéale pour le dessalement d'eau de mer, processus généralement gros consommateur d'énergie. Le projet, dont la livraison est prévue pour 2010, permettra d'alimenter en eau et électricité la population croissante de la province orientale de l'Arabie Saoudite, pays qui détient les plus grandes réserves mondiales de pétrole.