Your browser does not support JavaScript!

Degrémont renforce sa présence en Afrique en remportant quatre nouveaux contrats de construction et de réhabilitation d'usines de traitement d'eau pour un montant total de 40 millions d'euros. En Inde, l'équipementier Français a signé deux contrats de conception, de construction et d'exploitation de deux stations d'épuration des eaux usées, l'une à New Delhi et l'autre à Bangalore.

A Luanda en Angola, l'Empresa Pública de Águas de Luanda a choisi Degrémont pour la réhabilitation de sa station de traitement des eaux de Kifangondo pour un montant total de 28 millions d'euros. Ce contrat, d'une durée de 30 mois, permettra de fournir 140 000 m³/jour d'eau potable à la population de cette ville en forte expansion. En Tanzanie, Degrémont va construire, en partenariat avec la société Spencon, l'usine de traitement d'eau de la ville de Musoma, sur le lac Victoria. Ce projet fait partie d'un important programme financé par l'Agence Française de Développement pour améliorer la qualité et la distribution de l'eau potable et le traitement des eaux usées autour du lac. Ce contrat, d'une durée de 18 mois et d'un montant total de 18,6 millions d'euros dont 3,5 millions d'euros pour Degrémont, permettra de garantir un meilleur accès à l'eau potable puisque 94% de la population urbaine de Musoma, contre 76% actuellement, sera desservie par cette usine. L?Office National de l'Eau et de l'Assainissement de Ouagadougou, au Burkina Faso, a confié à Degrémont la réhabilitation de deux lignes de la station actuelle de traitement d'eau (40 000 m³/j dont 28 000 m³/j réhabilité) et la construction d'une nouvelle ligne de traitement UCD1 produisant 900 m³/h (soit 18.000 m³/j). Ce contrat, d'un montant de 6,4 millions d'euros, dont 4,6 millions d'euros pour Degrémont, sera mis en ?uvre d'ici 8 mois pour l'unité compacte, et 12 mois pour la réhabilitation. Enfin, L?Addis Ababa Water and Sewerage Authority a sélectionné la société Feljas & Masson, avec Degrémont comme sous-traitant déclaré, pour la réhabilitation et l'extension de la station de traitement d'eau de Legadadi à Addis Ababa en Ethiopie. L?extension porte sur une nouvelle ligne de 42.000 m³/j permettant de fournir 192.000 m³/j d'eau potable à la population d'Addis Ababa. Le contrat de Degrémont porte sur un montant de 3,6 millions d'euros pour une durée de 18 mois. Présent en Afrique depuis 1952, Degrémont revendique désormais plus de 500 références sur ce continent. En Inde, l'autorité en charge de la gestion de l'eau à New Delhi, le Delhi Jal Board, a attribué à Degrémont un contrat dans le secteur de Delhi Gate Nalla pour une usine de traitement des eaux usées urbaines d'une capacité de 70 000 m3/jour. D?un montant de 29 M?, ce contrat prévoit une phase de construction d'une durée de 2 ans, suivie d'une phase d'exploitation et de maintenance de onze ans. Les eaux usées traitées sont destinées à être réutilisées comme eau d'appoint par des industries locales et par la centrale électrique de Delhi Gate Nalla. Le Delhi Jal Board a sélectionné Degrémont pour sa capacité à délivrer une installation compacte, modulaire et sans nuisance. Le process reposera sur Densadeg, un procédé de décantation robuste, condensé et polyvalent, et Biofor, un système de filtration compact à cultures biologiques fixées, permettant de limiter à 25 000 m² l'emprise de l'usine au sol, un critère essentiel pour la capitale indienne. Le Bangalore Water Supply & Sewage Board a par ailleurs attribué à Degrémont un contrat d'un montant de 12 M?, pour une usine de traitement des eaux usées tertiaires d'une capacité de 40 000 m3/ jour à Raja Canal. Après la phase de conception-construction planifiée sur 15 mois, Degrémont assurera l'exploitation et la maintenance de l'usine pour cinq ans. L'agglomération de Bangalore, avec ses 8,5 millions d'habitants, est considérée comme la Silicon Valley indienne. Dans une ville en pleine croissance industrielle, le recyclage des eaux usées est un véritable défi. Degrémont aidera le Conseil de l'Eau et de l'Assainissement de Bangalore à faire face à ces nouveaux enjeux grâce à ses procédés techniques Densadeg et Flopac permettant la réutilisation des eaux traitées dans un cadre industriel. L?usine subviendra aux besoins en eau de la nouvelle zone industrielle de Raja Canal dédiée aux industries de l'informatique et de l'automobile.