Your browser does not support JavaScript!

Legionella pneumophila a la propriété d'infecter certains protozoaires, les amibes libres, où elle se multiplie et acquiert sa virulence. Il a été démontré que toutes les espèces d'amibes libres étudiées jusqu'à présent sont des vecteurs de la bactérie. Amoeba a isolé et caractérisé, à partir d'eau de source thermale, deux nouvelles souches d'amibes de l'espèce Willaertia magna, qui, au contraire des autres espèces, phagocytent les légionelles. De plus, elles ont la capacité de phagocyter et détruire d'autres espèces d'amibes libres comme Acanthamoeba et Hartmannella, considérées comme de bons vecteurs des légionelles. Ce produit biologique a prouvé son efficacité scientifiquement et industriellement (25 partenaires industriels) sur les légionelles libres, les légionelles incluses dans les amibes, les amibes libres et le Biofilm. Il remplace les biocides à base d'hypochlorite de sodium, d'Isothiazolone, les biodispersants et ramène la corrosion de l'eau à son niveau naturel. Les études européennes et américaines (OCDE et EPA) ont démontré son absence complète de toxicité et d'écotoxicité à l'inverse des produits chimiques. Cela permet aux industriels de s'affranchir des problématiques de rejet de produits et sous produits chimiques sans que notre produit n?ait d'impact sur les stations d'épuration (étude OCDE).