Your browser does not support JavaScript!

La réutilisation des eaux usées est devenue un enjeu majeur pour le développement futur des services d'eau potable, d'assainissement, ainsi que l'industrie et de l'agriculture. Elle présente l'avantage d'assurer une ressource alternative à moindre coût permettant de limiter les pénuries d'eau, de mieux préserver les ressources naturelles et de contribuer à la gestion intégrée de l'eau. L?unité Re-Source?, présentée par Degrémont Technologies Aquasource, lancée en octobre 2007 à l'occasion des journées Techniques Suez Environnement, permet de produire une eau de qualité conforme à la réglementation sur la réutilisation des eaux usées, et même aller au-delà, en proposant d'intégrer en sortie des stations de traitement d'eaux résiduaires, un traitement par ultrafiltration membranaire. Cette unité de filtration dite «tout-frontal» met en ?uvre un procédé d'ultrafiltration utilisant des membranes en fibres creuses organiques dites à peau interne en polysulfone hydrophile : Alteon?. Le procédé de l'unité Re-Source? s'appuie sur deux brevets Degrémont : - Procédé CORAL® : utilisation de la microcoagulation, - Procédé de rétrolavage à l'air. L?unité Re-Source? est conçue pour fonctionner de manière autonome. Un automate standard intégré permet donc de gérer l'ensemble des séquences procédé comme la filtration, le rétrolavage, les alarmes éventuelles et la régénération membranaire. Certains équipements périphériques peuvent également être gérés par l'unité d'ultrafiltration. Il s'agit principalement des niveaux des bâches d'eau brute, d'eau traitée et d'eau de rétrolavage, d'une pompe d'exhaure, etc'. Les atouts de cette nouvelle unité disponible dans de nombreuses tailles sont nombreux. Elle est évolutive grâce à la possibilité de prévoir l'augmentation de la production moyenne par simple ajout de grappes de modules. Elle permet d'ajuster sa production en fonction de ses besoins (traiter un faible débit de la station, traiter la moitié ou plus'). Elle est compacte, prête à l'emploi, facile à mettre en ?uvre et ne nécessite qu'un génie civil réduit. Son flux élevé, lié à la mise en ?uvre du procédé CORAL®) peut atteindre 70 L/h.m². Enfin, elle délivre une eau totalement clarifiée quelle que soit la qualité du rejet < 0,1 NFU, et assure un abattement microbiologique parfait : bactéries et kystes (Coliformes fécaux, Giardia, ?) > 6 Log, virus (MS2) > 3 Log.