Your browser does not support JavaScript!

Les flottateurs à air dissous permettent d'accélérer la séparation de l'eau et des matières en suspension par injection de microbulles d'air. Spécialiste du traitement des boues depuis de longues années, EMO lance cette année sa propre gamme de flottateurs, déclinée en deux modèles : alpha / alpha+ et gamma. Compacts et simples d'utilisation, ces flottateurs permettent de récupérer à la fois les matières flottées et les matières décantées aussi bien en surface qu'au fond de l'unité. Ils produisent des rejets à forte teneur en matière sèche. Conçus en tout inox (304L, 316L...), ils présentent de faibles coûts de maintenance. L?utilisation d'additifs est possible (floculation et coagulation). La version alpha / alpha+ offre une capacité de traitement de 2 à 180 m3/h suivant les modèles. La version gamma, équipée d'une tuyauterie PEHD, offre une capacité de 225 à 650 m3/h suivant les modèles. Ces flottateurs sont destinés aux industries agroalimentaire (laiterie, abattoirs, industrie du poisson, usines de transformation,...), pétrochimique, papetière et textile, aux stations d'épuration urbaines et d'eau potable et à l'épaississement des boues (eaux usées, eau potable), etc. Emo, en collaboration avec son partenaire Ishigaki Europe, présentera également cette année une presse à vis conçue pour déshydrater les boues d'épuration de tous types (urbaines ou industrielles) d'une manière efficace quels que soient les volumes de traitement concernés (faibles ou importants). Les performances obtenues sont supérieures à celles des centrifugeuses et presses classiques. En effet, la siccité peut aller de 19 à 21% sur des boues biologiques urbaines et le taux de capture s'échelonne entre 90% et 98% en instantané. La presse à vis permet de traiter les boues de 6 à 10 g/l avec des consommations limitées aussi bien en énergie (< à 10 kW pour les plus grosses machines) qu'en eau de lavage. Elle présente en outre un faible niveau sonore (<70 dB).
Emo