Your browser does not support JavaScript!

Ces variateurs de vitesse sont conçus spécialement pour la régulation des pompes des systèmes de distribution d'eau, de traitement des eaux et d'irrigation. Disponibles de 0,25 kW à 1,2 MW, ils se carcatérisent par une conception modulaire avec une interface utilisateur simple et identique pour toute la gamme. La mise en place d'un variateur sur une installation est un moyen simple et efficace pour réaliser d'importantes économies d'énergie. Comparé à d'autres systèmes de régulation, le variateur de vitesse constitue le système de commande le plus performant pour la régulation énergétique d'installations de pompage. Ce variateur permet d'obtenir une infinité de courbes du système et ainsi de choisir celle correspondant au point de fonctionnement nécessaire aux conditions d'exploitations à un moment donné. Le moteur consomme la juste quantité d'énergie afin d'obtenir le débit désiré sans perte supplémentaire créée généralement par un organe additionnel de réglage de débit. C?est aussi un système économique, amorti en moins d'un an : par exemple, un VLT® Aqua Drive de 160 kW en lieu et place d'une vanne de régulation dans une installation fonctionnant en permanence avec un débit moyen de 85 % du débit maximal permet de réaliser d'importantes économies d'énergies d'où un amortissement rapide. Parmi les nombreuses fonctions d'économie d'énergie développées, l'adaptation automatique au moteur optimise le pilotage et les performances du moteur. L?optimisation automatique de l'énergie adapte la tension du moteur en fonction de sa vitesse et de sa charge et lui fournit ainsi le courant exactement nécessaire pour assurer son fonctionnement. Cela minimise l'énergie consommée pour un moteur partiellement chargé. De plus le mode remplissage élimine les coups de bélier au démarrage. le VLT® Aqua existe en version IP 54/55 pour toute la gamme et également en version IP66 (jusqu'à 90kW) pour un montage à l'extérieur. Enfin, une attention particulière a été accordée à la réduction des harmoniques: par principe, un variateur de fréquence génère des harmoniques de fréquence sur le réseau quantifié avec le facteur de forme. Sans self, un variateur a un facteur de forme très dégradé (0,5) qui, en fonction du type de contrat de fourniture d'électricité peut entraîner une surconsommation apparente de l'énergie facturée. Les variateurs Danfoss intègrent en standard des selfs de lissage anti-harmonique réseaux afin de respecter un facteur de forme de 0,9 et être conforme à la norme CEI 1000-3-2 et 1000-3-4 et VDE 0160.