Your browser does not support JavaScript!

Les campagnes d'inspection de canalisations ne sont pas toujours des opérations faciles à mener. Lorsque lesdites campagnes se situent tout à la fois dans des conditions proches de l'Offshore et dans une zone naturelle protégée, elles peuvent devenir très délicates. C?est le cas de l'opération menée par T.D. Williamson (TDW) pour le compte de Vermilion REP, la division France de la société canadienne Vermilion Energy de recherche et d'exploitation pétrolières sur le lac Parentis, une zone de loisirs très touristique nichée au milieu d'une forêt de pins dans le Sud-ouest de la France.

Le Lac de Parentis compte à sa surface de nombreuses plateformes de production utilisées par Vermilion pour extraire le pétrole via des puits jusqu'à une profondeur de 2500 m. Les lignes de transfert qui courent au fond du lac relient entre elles les plateformes de production en surface et acheminent le mélange de pétrole et d'eau de gisement extrait du sous-sol jusqu'aux séparateurs situés à Parentis. De là, le pétrole est transporté jusqu'au dépôt à Ambès d'où il est ensuite expédié vers les raffineries dans toute la France. Une solution permettant de satisfaire aux contraintes environnementales et logistiques Classé zone de pêche et de loisirs, le site fait l'objet d'une surveillance environnementale étroite. Par conséquent, toutes les phases de l'intervention devaient se conformer aux règles de prévention des risques définies par la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement). Pour veiller à respecter la réglementation très stricte en matière environnementale, Vermilion a choisi TD Williamson et son racleur instrumenté MFL (Magnetic Flux Leakeage) pour procéder à l'inspection de la corrosion de ses conduites de production de pétrole en 4, 6 et 8 pouces ainsi que d'une ligne de transport de pétrole. Il était impératif pour TDW de veiller à exécuter les opérations sans qu'elles ne génèrent d'impact sur l'environnement. Par conséquent, des mesures spéciales ont dû être prises pour éviter toute fuite de pétrole dans le lac lors de ces opérations d'inspection. Les lignes inspectées se situant pour tout ou partie sous l'eau du lac de Parentis, il a été nécessaire de mettre en place tout un ensemble complexe de dérivations pour connecter entre elles les différentes conduites et permettre également le passage de l'outil sur de plus longues distances (jusqu'à 10 km maximum). Les opérations d'inspection ont été menées depuis les plateformes de production sur lesquelles étaient installées des gares de lancement et de réception provisoires. L?ensemble a nécessité une extrême rigueur pour éviter tout risque de pollution des eaux du lac. C?était là l'une des principales exigences de Vermilion, soucieuse de respecter cet environnement si particulier. L?eau de vidange des gares de réception et de lancement a été systématiquement récupérée dans des bacs spécialement dédiées à cet usage, embarqués sur les plateformes de production. Les conduites inspectées par TDW étaient de longueur variable, allant de 400 m jusqu'à plusieurs kilomètres (11 km environ) et se trouvaient réparties sur toute la superficie du lac. Les responsables du projet chez TDW comme chez Vermilion ont dû planifier avec soin toute la logistique pour assurer les nombreux allers et retours entre les plateformes et synchroniser au mieux l'acheminement du matériel et des hommes. Une campagne menée sans arrêt de la production Avant de procéder à l'inspection proprement dite, un nettoyage préalable des conduites a été effectué. Puis TDW a passé un racleur de calibrage pour s'assurer que son outil d'inspection MFL à flux magnétiques induits était bien adapté aux contraintes de la ligne, notamment de ses rayons de courbure parfois très serrés. L?opération d'inspection a été réalisée à une pression variant entre 10 et 20 bar. Il était impératif de maintenir le passage de l'outil MFL à une vitesse constante de 0,8 m/s afin de garantir la qualité des résultats et éviter tout risque de blocage de l'outil dans la conduite, en raison d'une vitesse insuffisante. Les données collectées ont été vérifiées et validées après chaque passage d'outil avant d'être envoyées à TDW Swindon en Angleterre pour analyse. Cette première opération d'inspection par MFL a porté sur six conduites au total et a été menée à bien en seulement 6 jours sans aucun arrêt de la production à la grande satisfaction de Vermilion. « TDW a fait preuve d'un professionnalisme remarquable et a su construire avec Vermilion une véritable relation de partenariat pour réaliser l'inspection de nos lignes », souligne Evan Bloomfield, le Responsable Intégrité en charge des opérations en Europe de Vermilion. La capacité de TDW à répondre rapidement et efficacement aux demandes de Vermilion est un aspect clé dans notre collaboration. A toutes les phases du projet, la qualité était au rendez-vous : de l'assistance technique durant les visites de chantier préalables jusqu'au rapport final. L?investissement des hommes de TDW a également largement contribué au succès de cette opération. Et, lorsque des difficultés surgissaient, TDW a toujours su trouver les solutions adéquates pour mener à bien le projet jusqu'au bout, en temps et en heure ». « Notre analyse préalable de cet environnement et une planification détaillée des besoins qui y étaient associées nous ont permis de répondre à la demande de Vermilion, sans occasionner de retard de production », explique de son côté Julien Barre, le responsable des projets d'intégrité chez TDW France. « Il était essentiel que cette campagne se fasse sans aucun impact sur l'environnement et nous y avons parfaitement réussi ». L?expertise des techniciens et la performance de la technologie mise en ?uvre par TDW ont été particulièrement appréciées par le producteur de pétrole. Suite à cette première coopération, TDW a procédé, à la demande de Vermilion, à l'inspection de huit lignes supplémentaires en 4?? dans le même secteur du lac de Parentis. Ce partenariat doit se poursuivre avec une nouvelle campagne sur du 6 et du 8 pouces, toujours avec la technologie d'inspection TDW, cette fois dans les champs pétrolifères du Bassin Parisien.