Your browser does not support JavaScript!

Les toxines de cyanobacteries libérées dans le milieu aquatique sont d'une grande diversité. On recense actuellement plus de 65 variants. Les plus communes d'entre elles sont les microcystines, principalement la LR, les sous types RR, YR et LA sont également rencontrés. La haute toxicité de certaines d'entre elles est à l'origine de l'évolution de la réglementation eau potable de janvier 2007 vers le paramètre « microcystines totales ». Les tests ELISA basés sur une réaction immunologique envers la Microcystine LR peuvent présenter une réactivité moindre avec les autres variants. Ils induisent donc le risque d'une sous estimation de la quantification totale des microcystines en cas de présence commune de plusieurs sous-types. Ce nouveau test, proposé par Novakits, est basé sur la reconnaissance par l'anticorps du noyau commun ADDA de tous ces congénères. Il présente donc une réactivité similaire sur les principaux variants décrits. Il permet un screening large de la contamination par ces toxines et une estimation précise de la quantité totale de microcystines et de ses dérivés présents. La limite de détection du coffret ELISA ADDA kit présenté par Novakits est de 0,1 ppb (mg/l). La gamme de quantification en 5 points s'étend de 0,15 à 5 ppb.