Your browser does not support JavaScript!

L?élimination des matières grasses constitue l'une des problématiques récurrentes des industriels de l'agroalimentaire (abattoirs, chocolateries, laiteries,?). Difficilement biodégradable, la graisse est une matière organique qui peut être à l'origine de bouchons dans les canalisations, de la diminution du rendement des stations d'épuration ou encore de l'apparition de mousses ou de pics d'odeurs nauséabondes. Jusque là, elle ne pouvait pas être traitée dans les Step : il fallait l'éliminer via une autre filière. Spécialiste du nettoyage et du traitement des eaux usées, Realco a mis au point un procédé enzymatique, Hydramax, qui autorise le traitement des graisses directement au sein des Step. Les graisses sont préalablement hydrolysées par le procédé enzymatique avant de passer dans le bassin biologique pour poursuivre le circuit du traitement des eaux de la Step. Il n?est plus nécessaire de passer par un bassin séparateur ni d'ajouter des floculants pour séparer les graisses de l'eau. Ce qui se traduit par des économies considérables d'une part, parce que les bassins séparateurs sont fortement consommateurs d'énergie (d'où un coût important pendant leur fonctionnement) et d'autre part parce que la substitution des produits floculants par les enzymes se fait à moindre coût. En optant pour le procédé enzymatique, le circuit du traitement des eaux usées est nettement simplifié : toutes les eaux usées sont désormais traitées dans un seul bassin. Ce nouveau process s'adapte parfaitement aux stations d'épuration existantes, constituant une nouvelle approche à la fois dans la construction et l'adaptation des stations d'épuration. Une première station d'épuration avec le procédé enzymatique Hydramax est déjà en service.