Your browser does not support JavaScript!

Le principe de fonctionnement du New Ionic® d'Arionic se base sur le passage forcé de l'eau à travers un champ magnétique contrôlé. L?efficacité de ce champ magnétique reste constante dans le temps. Il provoque une réaction qui transforme les particules de CaCo3 en un précipité moelleux et poussiéreux (Aragonite) semblable au talc, sans pouvoir d'agrégation et avec une structure de 30 à 40 fois plus petite que celle du CaCo3. La puissance et la forme du champ magnétique inhibent le développement des algues et des champignons : une grande partie des bactéries ne trouve plus l'habitat pour proliférer et meurt (ce phénomène est particulièrement évident dans les circuits fermés ou demi-fermés, là où l'eau se détériore vite en favorisant la croissance de micro-organismes). Son efficacité est efficace sur tout type d'eau. Lors du détartrage, il agit vite et son efficacité s'accroît avec le temps et le flux qui circule dans les réseaux. L?effet sur les tuyauteries même fortement entartrées, est rapide, y compris sur l'eau froide. La rapidité de la destruction du biofilm sur l'eau froide dépend du flux qui passe au travers de l'appareil. L?oxyde de fer, présent également dans les incrustations de carbonates, est éliminé progressivement. L?eau traitée avec New Ionic® ne devient pas acide. L?appareil a plutôt tendance à stabiliser le pH de l'eau en fonction du taux de recirculation et de la qualité de l'eau à traiter (qu'elle soit riche ou non en bicarbonate ou CO2). L?effet du traitement est marqué sur l'eau saumâtre, plus conductible que l'eau pure. Par conséquent, on obtiendra un bon résultat sur les bateaux utilisant de l'eau saumâtre dans les échangeurs de chaleur.