Your browser does not support JavaScript!

La société française Akaeno vient de présenter a développé Enoferti® un procédé novateur de production industrielle d'engrais minéraux verts à partir des résidus issus de la méthanisation.

Akaeno, spécialisée dans la conception, la mise au point et la réalisation de solutions de bio méthanisation et de traitement d'eau, annonce le développement d'Enoferti®, un procédé de production d'engrais verts à partir des résidus ultimes issus de la méthanisation des déchets organiques. Cette innovation industrielle combine l'association de plusieurs process technologiques spécifiques et a fait l'objet d'un dépôt de brevet, auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle. Cette combinaison permet de fabriquer, à partir des résidus ultimes ou digestats de méthanisation et sur une échelle industrielle, des engrais minéraux verts tels que le phosphate diammonique (DAP), des engrais minéraux binaires PK et des engrais minéraux azotés. Ces engrais répondent aux besoins spécifiques des sols agricoles. Ils sont normés et s'avèrent identiques aux engrais chimiques. « Le processus de méthanisation génère deux produits, le biogaz riche en méthane qui est valorisé en énergie et les résidus ultimes ou digestats » explique Isabelle Motte, Présidente de la société Akaeno. « Jusqu'à présent, les digestats étaient conditionnés avant d'être restitués aux sols via l'épandage, l'enfouissement ou le compostage. Avec cette technologie nouvelle, Akaeno, libère la méthanisation de ces contraintes. Ce procédé ouvre aux industriels de l'agro-alimentaire et aux acteurs du monde agricole de nouvelles perspectives environnementales pour le traitement de leurs déchets organiques». En proposant une alternative à la production d'engrais chimiques, ce procédé s'inscrit dans le développement de l'agriculture raisonnée et contribue à diminuer la dépendance aux importations des produits nécessaires à la fabrication de tous les engrais minéraux. Les engrais verts issus de la méthanisation des déchets organiques sont renouvelables et produits sans émission de gaz à effet de serre. Les engrais minéraux verts sont fabriqués sur les sites de méthanisation à proximité des centres agricoles de production et de transformation, ce qui limite également les émissions de CO2 liées aux flux logistiques. En rendant optionnels les plans massifs d'épandage et/ou d'enfouissement des digestats, la solution Enoferti® répond aux problématiques des régions en excédents structurels. Cette méthode de valorisation pourrait participer à la protection des nappes phréatiques ainsi qu'à une meilleure gestion des sols. Elle pourrait permettre également de favoriser le développement des filières de l'élevage pour tous les agriculteurs qui ne disposent plus des surfaces d'épandage nécessaires à leur expansion. Cette solution industrielle améliore également la rentabilité des unités de méthanisation. Les coûts, auparavant associés à l'élimination des digestats se transforment en produits via la commercialisation des engrais verts. Les régions agricoles qui disposent d'excédents d'engrais peuvent commercialiser leurs surplus et répondre aux besoins agronomiques des régions déficitaires. Ce procédé permet enfin une plus grande liberté d'implantation géographique des unités de méthanisation qui ne sont plus dépendantes d'utilisateurs de réseaux de chaleur ni des contraintes réglementaires liées aux plans d'épandages. Akaeno intègrera ce procédé de valorisation des digestats à tous les projets d'unités de bio-méthanisation qu'elle développe actuellement pour le compte de ses clients et de son actionnaire, le groupe SPTI qui va exploiter de nombreuses unités conçues avec les procédés Akaeno.