Your browser does not support JavaScript!

IFP Energies Nouvelles (IFPEN) et Ciel et Terre ont signé, fin 2011, une convention de partenariat R&D pour développer le premier système de grande centrale solaire flottante, Hydrelio©, conçu par les équipes R&D de Ciel et Terre. Hydrélio vient d'être lancé sur le marché international avec un succès déjà prometteur. Ce partenariat a été mis en place dans le cadre de la politique d'accompagnement technologique d'IFPEN pour aider les PME à développer leurs innovations technologiques. Dans le cas présent, IFPEN a mobilisé ses compétences scientifiques dans les domaines de la modélisation par éléments finis, la modélisation structurelle ainsi que l'analyse du comportement des lignes d'ancrage. Ce nouveau concept de centrale solaire flottante répond à la problématique de disponibilité foncière et de conflit paysager auxquels sont confrontés les projets de grandes centrales solaires au sol. Il permet en effet de conserver des terrains pouvant être destinés à d'autres usages (agriculture, activité minière, tourisme, urbanisme) et de convertir des plans d'eau non utilisés en espaces dédiés à la production électrique renouvelable (lacs de carrière, d'irrigation, de traitement d'eau, de barrages). Ces surfaces aquatiques sont considérables. Le système Hydrélio© modulaire et déclinable est destiné à la construction de centrales pouvant atteindre 12 mégawatts. Le module élémentaire est composé de deux flotteurs moulés en matière plastique PEHD: l'un supportant le panneau solaire et le second servant de liaison et composant une allée de maintenance. Les flotteurs sont ensuite assemblés pour former des îlots solaires, grâce à un système de clés, facile à monter et ultra résistant. Le partenariat Ciel et Terre / IFPEN a porté sur les contraintes mécaniques du système, et en particulier sur les sollicitations extrêmes de houles et de vent que peut subir la plateforme flottante. Les essais effectués en tenant compte des contraintes maximales liées aux conditions climatiques extrêmes (cyclones, typhons) confirment la viabilité du système pour tous les environnements climat.