Your browser does not support JavaScript!

Krohne a présenté à l'occasion du salon Achema 2012, son nouveau transmetteur de niveau Optiflex 2200 C/F pour liquides et solides. Cet appareil 2 fils s'ajoute à la gamme de transmetteurs de niveau radar à ondes guidées TDR du fabricant et fournisseur de solutions d'appareils pour process industriels. L' Optiflex 2200 C/F est un appareil économique pour les applications quelque peu complexes sur réservoirs et silos dans le secteur chimique, mais aussi dans les secteurs pétrole et gaz, énergie, eaux usées, mines et papeterie. Il est disponible avec un grand nombre de sondes pour des plages de mesure étendues dans les liquides (jusqu'à 40 m) et les solides (20 m). Il résiste à des températures de process atteignant 300°C et des pressions de 40 bar. Les clients bénéficient également de la technologie logicielle DPR (Dynamic Parasite Rejection) intégrée dans l'Optiflex 2200 C/F, qui élimine de façon dynamique les réflexions parasites causées par les perturbations environnementales et les dépôts de produit. Contrairement à d'autres transmetteurs de niveau, l'Optiflex 2200 C/F dispose d'un convertisseur séparé qui peut être installé à une distance de 100 m de la sonde. En outre, son système d'accouplement rapide permet de déposer le boîtier sous conditions de process. Ce système d'accouplement permet la rotation du boîtier à 360° pour faciliter la lecture de l'écran de l'afficheur. Ce transmetteur de niveau est conforme aux exigences de sécurité intrinsèque SIL2 et peut être utilisé pour des fonctions d'alarme ou de transmission dans les systèmes concernés par la sécurité. L' Optiflex 2200 C/F est destiné à remplacer les transmetteurs de niveau classiques qui nécessitent plus d'entretien, tels que les transmetteurs à palpeur, capacitifs RF, conductifs et de pression. Il repose sur la technologie TDR (Time Domain Reflectometry) qui mesure le niveau quelles que soient les variations de caractéristiques physiques telles que les constantes diélectriques, la pression ou la densité. Les transmetteurs de niveau TDR sont insensibles aux variations des caractéristiques du produit : montés sur le toit du réservoir ou du silo, ils transmettent des impulsions électromagnétiques de faible intensité le long de la sonde. Ces impulsions se déplacent à la vitesse de la lumière. Quand les impulsions atteignent la surface du produit à mesurer, elles sont réfléchies avec une intensité qui dépend de la constante diélectrique du produit. L'appareil mesure le temps entre l'émission de l'impulsion et la réception de celle-ci : la moitié de ce temps équivaut à la différence entre le point de référence de l'appareil et la surface du produit. La valeur de temps est convertie en une sortie courant 4...20 mA et/ou un signal numérique et est transmise au poste de contrôle.