Your browser does not support JavaScript!

La gestion de l'eau est aujourd'hui un enjeu central pour l'aménagement des territoires. Face aux évolutions climatiques et à leurs conséquences (crues, inondations, pénurie d'eau'), il est devenu nécessaire d'apporter des solutions performantes pour disposer d'informations plus en amont et anticiper les mesures qui permettront de mieux préserver les biens et la population.

Le laboratoire Edytem, associé à l'université de Savoie et à la start-up Tenevia, a donc confié à la société Azimut Monitoring spécialiste de la collecte et du traitement des informations environnementales (air, bruit, odeurs, énergie) la réalisation d'un prototype de surveillance des crues de nouvelle génération, basée sur la reconnaissance d'images et la détection d'anomalies de débits en temps réel. Actuellement, le débit des rivières est suivi par des capteurs flottants ou immergés qui sont parfois détruits ou inutilisables en cas de crues. L?idée a donc été de placer une caméra optique en dehors du lit de la rivière pour surveiller le niveau de l'eau. Le laboratoire Edytem et la start-up Tenevia ont développé des algorithmes pour calculer le débit de l'eau, sa vitesse et sa hauteur, Azimut Monitoring a quant à elle apporté un coeur technologique permettant le pilotage, l'acquisition, le stockage et la transmission des images à distance pour une gestion experte en cas d'anomalie. Quel que soit le temps (pluie, neige?) une photo est prise toutes les 12 minutes, ce qui permet le calcul du débit en fonction des objets flottants à la surface et de la hauteur. La nuit, la surveillance est maintenue grâce à des capteurs infrarouge. En cas de problème, une alarme peut ainsi être est immédiatement diffusée aux autorités pour prendre les mesures adéquates. L?été dernier, un appareillage complet a été déployé en situation réelle sur la Leysse, au Bourget du Lac (Savoie). La preuve de faisabilité opérationnelle a été apportée. La prochaine étape consistera à intégrer les algorithmes du laboratoire Edytem directement dans l'équipement, et permettre ainsi une transmission d'alarmes et d'éléments décisionnels pour les autorités compétentes, sans nécessiter une analyse experte distante comme c'est actuellement le cas sur le prototype. « Les enjeux de suivi en amont des sites habités sont essentiels pour limiter les impacts des crues naturelles » explique Didier Dufournet, président d'Azimut Monitoring. « Le système imaginé par Edytem et promu par Tenevia sur notre plateforme technologique est révolutionnaire et nous espérons qu'il évitera les catastrophes humaines que nous avons pu malheureusement voir ces derniers temps ».