Your browser does not support JavaScript!

Destinés aux stations de lavage, transports en commun, transports routiers ou encore aux équipements de collecte de déchets, les modules Atlante de Watercycle associent plusieurs technologies d'épuration qui leur permettent de garantir des performances de traitement élevées. Une fois collectées dans la fosse de récupération, les eaux usées traversent un débourbeur / déshuileur puis sont relevées jusqu'aux modules Atlante : elles sont alors traitées en différentes phases : - un prétraitement (bassin de décantation et bassin de filtration) pour éliminer les huiles et les hydrocarbures qui se trouvent coalescés et dégradés biologiquement (ex. la DCO est réduite de 1:20, la DBO5 est inférieure à 150 mg/l,?) ; - un traitement secondaire (filtre à Zéolithe) pour affiner encore les résultats obtenus lors du prétraitement et surtout piéger les métaux lourds et les phosphates (cf. adsorption et filtrat composé d'un mélange de roches) ; - un traitement tertiaire (filtration finale) via un organe de microfiltration dimensionné à 1 micron (cf. élimination de toute matière résiduelle - MES - et protection des installations en aval comme les buses d'aspersion par exemple); - un traitement tertiaire bis (filtre à charbon actif); - une désinfection (cf. prévention de tout risque de contamination bactérienne du personnel exploitant). Le module Atlante est compact (encombrement au sol réduit), modulable (0 m3/h à 15m3/h) et s'installe facilement (pas d'équipement enterré, pas de travaux de voirie à prévoir). Il est totalement automatisé, s'entretient facilement et ne génère qu'un faible coût de maintenance (cf. peu de consommable). Il maintient la qualité du lavage dans le respect de la réglementation et des normes de rejet et ne génère pas de nuisances olfactives. Au final, cet équipement de traitement et recyclage des eaux permettrait de réduire les consommations d'eau de plus de 80 %.