Your browser does not support JavaScript!

L'utilisation de la monochloramine comme désinfectant dans des applications eau potable est une technologie bien établie et recommandé par l'OMS. Dans des applications eau potable, l'ammoniaque et le chlore sont injectés directement dans les conduites d'eau potable où elles réagissent pour produire la monochloramine. Dès 1986, des méthodes ont été édictées décrivant l'utilisation de la monochloramine produite à partir des précurseurs d'hypochlorite de sodium et de sulfate d'ammonium. Buckman a repensé l'utilisation de la monochloramine pour la désinfection de l'eau, en développant des produits et des équipements spécifiques permettant sa mise en ?uvre à une échelle industrielle, tout en soutenant exclusivement son dossier dans le cadre de la Directive Biocide Européenne (Directive 98/8/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 février 1998 concernant la mise sur le marché des produits biocides). Oxamine® une formulation complexe à base d'ammoniaque, qui mélangée à une eau de javel industrielle dans des conditions appropriées, permet la fabrication d'une monochloramine stable. Cette matière active ainsi obtenue est ajoutée directement dans l'eau industrielle à traiter afin d'obtenir un contrôle microbiologique parfait. Pour cela, Buckman a développé un équipement dédié à la formulation et au dosage permettant l'obtention d'une solution de monochloramine stable dans le temps. L'équipement incorpore une variété de dispositifs et de procédures de sécurité pour assurer une exploitation sereine de tous les instants. L?utilisation de la technologie Oxamine® sur l'eau industrielle ou les circuits de refroidissements permet de réduire de manière drastique les volumes d'eau de Javel utilisés. En effet, la demande en monochloramine des circuits d'eau est entre 5 et 20 fois plus faible qu'avec un biocide oxydant classique (type eau de javel). Ainsi, 100 % de l'action de la monochloramine est dédié au contrôle microbiologique. La combinaison de son efficacité sur la microbiologie et plus particulièrement sur les légionelles (Test normalisé effectué par l'Institut Pasteur de Lille - 2011) et les amibes (véritables « réservoir » à légionelles), associé à sa capacité de pénétration des biofilms et d'élimination des dépôts organiques permet un contrôle total de l'activité microbiologique dans les circuits de refroidissement. Oxamine® permet également de réduire considérablement le niveau de chlorures dans les circuits et ainsi de réduire le niveau de corrosion par rapport à un traitement à base d'eau de Javel. Des études effectuées par des organismes tiers sur la métallurgie habituellement utilisée dans les circuits de refroidissement montrent que la monochloramine est environ 50 fois moins corrosive que l'eau de Javel. Oxamine® est 100% minéral et en accord avec la DCE en ne générant pas de toxines organiques, AOX et THM.