Your browser does not support JavaScript!

Le développement des techniques alternatives qui visent à concevoir des stockages temporaires au plus près des points de collecte et qui préconisent l'infiltration des eaux collectées afin de réalimenter les nappes est confronté à la problématique de la qualité des eaux dans des milieux sensibles. Ces techniques sont caractérisées par une pollution chronique avec des concentrations en polluants significatives sur les paramètres MES, DCO, DBO5, hydrocarbures, HAP et métaux lourds, liées principalement au lessivage des surfaces imperméabilisées. Basé sur des technologies maitrisées depuis longtemps chez Saint Dizier Environnement, le Stoppol est un concept innovant permettant de protéger le milieu naturel tout en proposant des procédures simples d'exploitation. Evalué par le GARIH (Communauté Urbaine de Bordeaux, SETRA, CETE) dans sa version initiale, le Stoppol permet d'atteindre des performances épuratoires élevées sur l'ensemble des paramètres. Cet ouvrage de faible dimension, réalisé en matériau composite, s'implante au plus près des ouvrages de collecte. Sa conception lui permet de traiter l'équivalent d'une zone de ruissellement de 1000 m². Saint Dizier Environnement présentera par ailleurs une chasse à eaux brutes pour filtres plantés de roseaux. Les filières d'épuration par filtres plantés de roseaux reposent sur l'existence de deux étages de filtres en série, garnis de graviers et de sable, sur lesquels se fixent des bactéries épuratrices. Les massifs alimentés par des effluents bruts dégrillés et non pré-traités nécessitent de recevoir ces effluents sous forme de bâchées afin de saturer la totalité de la surface des massifs. La chasse à eaux brutes est destinée à alimenter sans énergie le premier niveau de filtres. L'ouvrage de chasse Powerflush se décompose en deux cuves en polyester : une première composant la bâche de stockage correspondant au volume nécessaire pour saturer le filtre, la deuxième équipée d'un dispositif à balancier assurant les bâchées. Le principe de fonctionnement de ce balancier est son asservissement à un réservoir qui, suivant son niveau de remplissage, va modifier son centre de gravité. L?ensemble est complété par un compteur de bâchées alimenté par pile au lithium dont le flotteur est installé dans la bâche de stockage.