Your browser does not support JavaScript!

Bien connue pour son procédé à anode active d'ion de zinc destiné à lutter contre le calcaire et la corrosion, Aquabion France se diversifie et propose désormais aux collectivités et aux industriels une large gamme de filtres capables de répondre à la plupart des applications dans le domaine de la filtration industrielle. Explications.

Aquabion France, basée à Colmar, commercialise depuis 2005 en France et dans les pays francophones un procédé développé par la société Ion® Deutschland GmbH qui repose sur un traitement galvanique à anode active de zinc.

Ce procédé baptisé Aquabion® permet de détartrer les installations les plus sensibles en évitant les nouveaux dépôts de tartre, en neutralisant la corrosion dans les canalisations tout en préservant les qualités essentielles de l'eau. Son fonctionnement repose sur le principe galvanique d'une anode sacrificielle en zinc qui se consomme dès lors que se déclenche une micro-électrolyse suite au passage de l'eau dans l'appareil associée au fait que l'AB est constituée par deux métaux différents (zinc et laiton).

Apprécié pour sa simplicité de mise en œuvre et son efficacité, le procédé trouve de nombreuses applications aussi bien en domestique, qu'en collectivités et dans l'industrie. En collectivités, on le trouve par exemple dans les hôtels, les établissements de santé ou les maisons de retraite. Dans le tertiaire, il est présent dans certaines chaines de pressings ou il traite l'ensemble des eaux, dans des stations services ou encore sur des aéroports.

Dans l'industrie, on le trouve dans tous les secteurs dès lors que sont présents des circuits, des échangeurs de chaleur ou encore des tours aéroréfrigérées. A toutes ses applications correspond une large gamme d'appareils capables de répondre à la plupart des besoins.

Chaque appareil bénéficie d'une garantie de 5 ans assortie d'un remboursement durant 2 années en cas de non fonctionnement avéré. Pour compléter sa palette de savoir-faire dans le domaine du traitement des eaux,  Aquabion propose désormais une large gamme de filtres fabriqués par Sati et capable de répondre à la plupart des besoins en matière de filtration industrielle. « Créée en 1980, Sati est une société italienne qui s'est rapidement spécialisée dans le secteur de la filtration et du traitement des eaux primaires, eaux usées et eaux des process » explique Jean Drago, Aquabion France.

Trois grandes familles de filtres sont donc aujourd'hui proposées par Aquabion France. Les filtres séparateurs qui sont des filtres centrifuges dans lesquels l'élément filtrant est remplacé ou nettoyé manuellement ; des filtres semi-automatiques, c'est-à-dire des filtres pour lesquels le nettoyage se produit sans l'ouverture du filtre, mais simplement en fermant et en ouvrant les vannes de drainage et avec la mise en mouvement manuelle du système de nettoyage choisi. Enfin, des filtres automatiques pour lesquels le nettoyage de l'élément filtrant est réalisé avec un système automatique.

Tous les grades de la filtration sont couverts par la gamme de 0,01 jusqu'à 2000 microns permettant de couvrir l'ensemble des champs d'application de la filtration : eau potable, eaux industrielles, irrigation, etc. Une douzaine de filtres sont donc proposés « du modèle Vortex indiqué pour traiter les eaux qui contiennent sables et solides en suspension ayant un poids spécifique supérieur à celui de l'eau ( Ps >=1) capable d'éliminer jusqu'à 99% de sable de dimensions supérieures à 75 microns et jusqu'à 65% avec 50 microns jusqu'au filtres Big Matic capables de retenir des impuretés jusqu'à 1 micron» indique Jean Drago.

Ces derniers sont des filtres autonettoyants dotés d'un ou de plusieurs éléments filtrants BM, qui sont mis en rotation durant le cycle de nettoyage et régénérés par une série de buses préssurisées. « La structure particulière des éléments BM permet de loger dans des espaces très réduits une grande surface filtrante de 10.000 cm². On les utilise essentiellement dans la filtration et dans la microfiltration des liquides contenant des impuretés comprises entre 50 et 1,0 micron, en assurant une consommation très réduite d'eau durant le cycle de nettoyage ».

Ces filtres sont fabriqués avec un seul élément filtrant (BM 110) ou plusieurs éléments jusqu'à un maximum de 5 (BM 150), selon l'échelle requise. Ils peuvent être équipés d'éléments susceptibles de répondre à divers degrés de filtrage BM, de 1,0 à 50,0 microns, sans nécessiter de changements dans l'ossature de l'appareil.