Your browser does not support JavaScript!

La ville de Thiers confie au groupe Saur, à compter du 30 janvier 2011 et pour 9 ans, la gestion de ses services d'eau et d'assainissement. Le contrat est évalué à 10 millions d'euros sur l'ensemble de la période. Outre une baisse sensible du prix du mètre cube d'eau, Saur s'est engagée sur des solutions innovantes qui seront effectives courant 2011, sur la totalité de la commune.

Saur va mettre en place un service de télérelève qui permettra à ses clients une facturation basée sur la consommation réelle deux fois par an, un système d'alerte fuite en zone privative par SMS ou internet et le suivi de la consommation en eau potable accessible directement depuis le site www.saur.com. Pour améliorer encore plus le service clientèle de proximité, une unité d'exploitation avec accueil dédié au public sera ouverte proche du centre ville. Pour sécuriser la ressource en eau, Saur installera au barrage de la Muratte, une station de surpression équipée d'un procédé de surveillance algal développé par le service recherche et développement du Groupe et déjà opérationnel. Cet équipement de surpression alimentera la station de traitement de Chassignol dont le process sera adapté à la nouvelle qualité d'eau. Pour aider la collectivité à planifier le renouvellement des canalisations, Saur mettra en place sa méthodologie de gestion patrimoniale des réseaux, véritable outil d'aide à la décision, permettant de hiérarchiser les tronçons à réhabiliter. Des compteurs de sectorisation télégérés seront mis en place sur le réseau d'eau potable pour en suivre et améliorer le rendement. Dans le cadre de ses actions en faveur du développement durable, un accent particulier sera mis par Saur sur le service d'assainissement. Il sera géré selon un programme volontariste qui vise à préserver le cadre de vie et à réduire les impacts environnementaux. Ainsi, les postes de refoulement seront équipés de télésurveillance pour une gestion maîtrisée des risques de débordement. Des conventions de déversements seront passées avec les industriels pour améliorer la qualité des boues d'épuration et leur valorisation en épandage ou en compostage. Un diagnostic des sources d'odeurs sera réalisé sur la station d'épuration de Sauvage Billetoux et un observatoire du cadre de vie constitué de riverains et de représentants de Saur sera mis en place pour relever les éventuelles nuisances olfactives.