Your browser does not support JavaScript!

Nouveau succès pour le procédé Aqua-RM® de Stereau qui équipe la première station membranaire française avec rejet direct en Méditerranée. Raison de ce succès : la capacité du procédé à offrir des réponses simples aux fortes contraintes foncières et à la préservation des milieux naturels.

Le procédé Aqua-RM® associe un traitement biologique par boue activée à une séparation des matières en suspension par membranes immergées. L'installation à membranes réunit les avantages d'une grande compacité et d'une excellente qualité d'eau traitée. Stereau, filiale ingénierie du groupe Saur, a été pionnier dans l'implantation de la technologie membranaire au service des collectivités. Tandis que les applications industrielles du procédé Aqua-RM® datent de 2002 (usine de la Quercynoise), la première station d'épuration de type urbain proposant le procédé Aqua-RM® a été mise en service en 2004 au Guilvinec (Voir E.I.N. N° 296). Depuis, Stereau a promu cette technologie sur le territoire français et même européen. Un nombre significatif de références a été réalisé, dont trois dans le domaine des eaux usées industrielles. Ces références traduisent un large éventail de capacité avec des petites installations allant de 1.000 EH jusqu'à 200.000 EH. C?est dans ce contexte que la communauté urbaine de Marseille-Provence-Métropole a décidé en février 2008 de faire construire en lieu et place de l'ancien ouvrage (un clarificateur conservé et transformé en bassin d'orage), une nouvelle station d'épuration de 5.800 E.H. sur la commune d'Ensuès La Redonne (13). Le manque de place et le rejet en Méditerranée qui nécessite une qualité de rejet optimale ont naturellement conduit Marseille-Provence-Métropole à opter pour le procédé Aqua-RM®. Un choix qui permet également à la communauté urbaine de Marseille-Provence-Métropole de répondre aux normes de qualité « eaux de baignade » de la directive européenne 2006/7/CE sans attendre les échéances réglementaires de 2015. Enfin, le traitement des eaux usées - aération puis filtration à travers les membranes plaques Aqua-RM® - ne génère pas de nuisances olfactives car ne nécessite pas de traitement chimique. Dans la continuité de cette réalisation, les études d'exécution de la future station de Propriano (Corse du Sud) d'une capacité de 17 000 E.H. viennent de débuter. Ses eaux traitées seront rejetées directement après filtration par les membranes Aqua-RM®, elles aussi en Méditerranée. Le procédé est également mis en ?uvre à la station d'épuration de Pollestres (66), 10 000 E.H, dont les travaux, qui ont débuté en novembre 2009 devraient s'achever fin 2010. Pour en savoir plus sur le procédé Aqua-RM, cliquez ici