Your browser does not support JavaScript!

Fabriqué et commercialisé par Hocer, ce détecteur de pollution permet de réaliser le suivi direct de la qualité de l'eau par spectroscopie. La mesure UV de l'eau permet, entre autres, la visualisation des nitrates et de la charge en matières organiques des eaux. L?association de cette mesure à un traitement mathématique par déconvolution a été généralisée ces dernières années afin d'obtenir des valeurs de l'ordre du mg/L. Ce type d'analyseur permet ainsi de reporter tout une série de paramètres tels que nitrates, COT, COD, couleur de l'eau, DCO, ? A ces paramètres, Hocer associe également un indice de qualité de l'eau permettant, par apprentissage, de détecter une anomalie spectrale. Ce type d'indice est particulièrement pertinent dans la mesure où l'UV est un détecteur très généraliste et couvre ainsi une vaste gamme de polluants pour un coût réduit et une maintenance simplifiée. La mesure UV trouve ainsi sa place dans de nombreuses stations d'alertes, associée à d'autres analyseurs comme le pH, la turbidité, la conductivité. Elle est également souvent associée à un détecteur d'hydrocarbures car sa sensibilité sur ce paramètre est insuffisante. Ces dernières années, les restrictions d'usage de nombreux solvants ont poussé les utilisateurs de stations d'alerte vers des détecteurs par fluorescence. Ceux-ci permettent en effet la détection des hydrocarbures aromatiques à des sensibilités compatibles avec une fonction d'alerte. Mais la lecture simple à une seule longueur d'onde ne permet pas de s'affranchir des variations naturelles d'une rivière. Hocer a donc choisi d'associer la mesure par fluorescence des hydrocarbures au traitement par déconvolution, permettant ainsi une mesure fiabilisée de ce paramètre. Dans la version courante la détection se fait avec une longueur d'ondes d'excitation qui permet de détecter la présence d'essences (SP98- SP 95) et de fuel (gazole, fuel,). Une version à deux longueurs d'ondes de détection est en cours d'évaluation pour la détection simultanée d'hydrocarbures légers (essences fuel) et d'hydrocarbures plus lourd (HAP lourds, huile, ?). Cette détection par fluorescence est réalisée conjointement à une mesure UV, ce qui permet avec un seul analyseur et une seule prise d'échantillon de mutualiser les coûts et de collecter un maximum d'information. Ces deux détections complémentaires regroupées en un seul appareil permettent une réelle économie lors de l'installation d'une station d'alerte. Le travail de conception réalisé a ainsi permis de maintenir le coût d'achat de l'Aquapod light UV+Fluo à un niveau proche d'un analyseur UV classique. Les coûts d'intégration et de maintenance sont eux évidemment fortement réduit.