Your browser does not support JavaScript!

A Lyon, Suez Environnement se chargera de concevoir, construire puis exploiter pendant 3 ans la nouvelle station d'épuration de la Feyssine. Ce site combinera technologies adaptées, empreinte environnementale réduite et circuit de visite pédagogique. Le second contrat concerne la ville de Grasse (06) qui vient de signer un nouveau contrat de délégation de service public de l'assainissement avec Lyonnaise des Eaux pour une durée de 20 ans.

La Communauté Urbaine du Grand Lyon vient de confier à Suez Environnement un contrat de 60 M? pour la conception, la construction et l'exploitation pendant 3 ans de sa nouvelle station d'épuration de la Feyssine. Destinée à traiter les eaux usées de 300 000 équivalents habitants du Grand Lyon, soit 91 000 m3 d'eaux usées par jour, cette usine sera construite en 40 mois par un groupement constitué de Degrémont pour l'ingénierie et les équipements (40%), de l'entreprise GFC pour le Génie Civil et de l'architecte Patriarche. Les 3 années d'exploitation seront assurées à 50/50 par Degrémont et Lyonnaise des Eaux. Sur cette nouvelle installation, le traitement de l'eau sera réalisé grâce à la technologie des boues activées en culture libre, un procédé adapté au site de la Feyssine et retenu suite à une Analyse du Cycle de Vie menée par le centre de Recherche & Développement de Suez Environnement en raison de son faible impact sur l'environnement. Il permettra d'obtenir une bonne qualité d'eau traitée et participera également à la diminution de l'empreinte globale de l'usine : faible consommation énergétique, moindre volume de boues produit. L?empreinte environnementale du site sera également réduite avec l'installation de panneaux photovoltaïques pour produire de l'énergie ainsi que d'un échangeur pour récupérer les thermies de l'eau traitée en vue de rafraîchir les bâtiments l'été et de les chauffer l'hiver. Enfin, en sortie de station et après une étape complémentaire, une partie de l'eau traitée sera réutilisée notamment à des fins d'arrosage. Le second contrat concerne la ville de Grasse (06) qui vient de signer un nouveau contrat de délégation de service public de l'assainissement avec Lyonnaise des Eaux pour une durée de 20 ans. Le chiffre d'affaires cumulé du contrat est de 124 M?. Lyonnaise des Eaux apporte, à travers la signature de deux volets concessifs, un financement d'investissements évalué à 7 M?. Elle assurera à travers ce contrat l'exploitation de 4 stations d'épuration, 11 postes de relèvement et 130 km de réseau de collecte des eaux usées. La connaissance du réseau sera renforcée par la mise en place d'un diagnostic permanent. Il s'agit notamment de mieux surveiller son état et son fonctionnement grâce à l'installation d'appareils de mesures en continu. Une modélisation hydraulique sera également réalisée. Ces opérations doivent permettre d'optimiser le fonctionnement du réseau et les investissements futurs. En complément, une surveillance environnementale et biologique sera notamment assurée par la mise en place d'une station de mesures en continu sur le vallon le plus sensible aux pollutions. 7 km de la «colonne vertébrale» du réseau, collecteurs principaux très anciens, sous-dimensionnés et traversant une zone de périmètres de protection d'une source d'eau potable alimentant la Ville seront renforcés. Lyonnaise des Eaux s'est également engagée à ce que, d'ici 2 ans, les effluents d'une douzaine de parfumeurs soient traités par la plus importante station d'épuration de la Ville, située à La Paoute. Dans le cadre de ce nouveau contrat, les eaux issues de cette station devraient être réutilisées pour l'arrosage du golf voisin, à échéance 2010.