Your browser does not support JavaScript!

Ce contrat, d'une durée de 12 ans et d'un chiffre d'affaires cumulé de 639 millions d'euros, entrera en vigueur le 1er juillet 2015. Il concerne les 10 communes du Syndicat des eaux de la presqu'ile de Gennevilliers (SEPG) soit 605 000 habitants.

La réduction des fuites et le renforcement de la qualité de l'eau distribuée sont les deux objectifs de ce contrat. Le SEPG souhaite atteindre 90% de rendement de réseau à l'horizon 2018, soit une réduction de 50% des pertes. Les 1000 km de réseau seront équipés de 1500 capteurs acoustiques permettant de détecter les fuites en temps réel. En complément, trente sondes seront installées pour mesurer en continu les caractères physico-chimiques de l'eau transitant dans les réseaux, et ainsi suivre en permanence la qualité de l'eau distribuée. Enfin, en première mondiale, trois détecteurs optiques de bactéries disposés sur des points clés du réseau viendront compléter ce dispositif et garantir une excellente qualité d'eau. Le réseau du SEPG deviendra ainsi un site de référence du groupe Suez environnement pour la mise en ?uvre des nouvelles technologies en matière de réseaux intelligents. L?ensemble des données du service (informations transmises par les capteurs et sondes, interventions en cours des équipes de terrain ?) seront transmises en continu à un centre de pilotage, dénommé Aqua 360, et installé dans les locaux de la collectivité. Le SEPG pourra à tout moment accéder à ce centre de pilotage et disposera ainsi d'une vision complète et en temps réel de son service de l'eau. Un comité de pilotage, présidé par la collectivité, sera instauré pour contrôler la bonne exécution du contrat et définir les grandes orientations. La performance du délégataire sera évaluée par le biais de 5 catégories d'indicateurs sur lesquels sera indexée sa rémunération : continuité du service, amélioration du patrimoine, qualité de l'eau, satisfaction des clients, et impact environnemental du service. Le déploiement de la télé relève sur les 60 000 compteurs du territoire permettra aux habitants d'être alertés en cas de consommation anormale. Pour plus de proximité au service des clients, un accueil clientèle mobile sera créé sous la forme d'un « Aquabus », qui circulera sur l'ensemble du territoire, à raison d'une demi-journée par semaine et par commune. Enfin, le SEPG soucieux d'apporter à ses usagers une qualité d'eau toujours meilleure, étudie la possibilité de mettre en ?uvre une décarbonatation collective de l'eau. Le choix de cette technique complémentaire de traitement de l'eau sera validé fin avril 2015.