Your browser does not support JavaScript!

Adjudicataire au printemps de l'appel d'offres lancé par le SIAAP pour la refonte de l'usine de prétraitement de Clichy (92), Stereau a débuté la phase études de ce chantier essentiel pour l'assainissement francilien. Ce projet, d'un montant de 410 M? sera mené à bien par un groupement constitué de Stereau (mandataire), OTV, Bouygues TP, Razel-Bec et HB Architectes.

Au sein de l'agglomération parisienne, 2,5 millions de m3 d'eaux usées sont collectés chaque jour par le SIAAP, avant d'être traités et rendus à la Seine. Le centre névralgique de cet assainissement est l'usine de Clichy-la-Garenne (92) qui assure le regroupement puis la répartition des eaux usées de Paris et d'une grande partie de l'agglomération vers les usines de traitement de Seine-Aval (Achères), Seine-Centre (Colombes) et Seine-Grésillons (Triel-sur-Seine), d'une capacité épuratoire cumulée de près de 10 millions équivalents-habitants. L?usine de Clichy traite aujourd'hui plus de 300 millions de m3 par an. Lors d'événements orageux, elle peut recevoir jusqu'à 100 m3/s, soit l'équivalent du débit de la Seine à l'étiage ! Cette usine a pour fonction de débarrasser l'eau des sables et des gros déchets qui arrivent sur le site via cinq collecteurs de plusieurs mètres de diamètre, puis de répartir les eaux ainsi prétraitées vers les trois usines de traitement gérées par le SIAAP. L?usine fait également office de station de pompage anti-crues, pour protéger la capitale des inondations. Le projet de réhabilitation, baptisé Avant-Seine, regroupe sous la conduite de Stereau plusieurs spécialistes du traitement de l'eau, des entreprises de génie civil et des architectes. Une solide expertise technique a été mobilisée pour repenser le fonctionnement hydraulique de l'usine et mieux gérer les périodes de pluie. Avant-Seine intègre la construction d'un bassin de stockage enterré de 70 000 m3 et de 25 mètres de profondeur qui permettra de stoker les eaux avant traitement. En parallèle, les capacités de prétraitement seront portées de 20 à 35 m3/s. Des modèles numériques complexes ont été développés pour étudier tous les cas de figure en fonction des débits reçus par l'usine et de la hauteur du niveau de la Seine. Dès décembre 2015, une maquette à l'échelle 1/10ème traitant 1 000 m3/h sera mise en service pour reproduire le fonctionnement de la future usine. Une planification rigoureuse du chantier, d'une durée totale de huit ans, a en outre été réalisée pour permettre le maintien en service de l'usine durant les travaux. L?usine de Clichy étant située dans un quartier fortement urbanisé, Avant-Seine intègre la couverture et la ventilation de l'ensemble des ouvrages neufs et existants et la construction d'une désodorisation pour un débit d'air de 375 000 m3/h. Le projet prévoit également la mise en place de toitures végétalisées ainsi que le chauffage des bâtiments grâce à une récupération des calories contenues dans les eaux usées.