Your browser does not support JavaScript!

La technologie d'électrolyse Soloxym, développée par Aquatechnique est issue de plusieurs années de recherches et constitue une alternative à l'emploi des différents composés utilisés pour la désinfection des eaux industrielles, par exemple l'hypochlorite de sodium additivé (ou non) d'un sel de brome, la fabrication in situ de dioxyde de chlore ou encore l'emploi de biocides organiques et d'algicides spécifiques. Cette technologie permet de fabriquer in situ une solution chlorée à 8g/L de chlore actif. Elle est enregistrée auprès du MEDDE sous l'appellation Solution Hypo. Autorisé pour le traitement de l'eau potable, des eaux de baignade accueillant du public et pour les installations industrielles de refroidissement, la Solution Hypo représente la nouvelle solution de traitement sûre et sécurisée et ce, en ne manipulant que du sel. Le procédé consiste à faire circuler entre deux électrodes (Anode-Cathode) de l'eau préalablement salée (H2O + NaCl) afin de la transformer en solution désinfectante par conversion électrochimique « Avec plus de 40 installations mises en service à ce jour, notre technologie, simple d'utilisation, garantit le maintien de la teneur en chlore résiduel désirée dans les circuits et permet de désinfecter et assainir complètement les réseaux d'eau industrielle ou d'eau potable et ce, même à des pH supérieurs à 8,5 » souligne Henk Van der Laan, Directeur d'Aquatechnique. La technologie Soloxym peut se substituer efficacement à l'utilisation de javel et de Brome dans la lutte contre la légionelle dans les circuits ouverts de refroidissement, et ce même à un pH alcalin non contrôlé de 9,2. Elle permet également, comparativement à n?importe quelle combinaison biocide, d'obtenir une qualité globale de l'eau supérieure, en diminuant notamment significativement la DCO, les MES ainsi que les AOX, améliorant ainsi la qualité des eaux rejetées et diminuant l'impact environnemental de l'activité industrielle. Il a également été constaté une diminution de la demande oxydative dans les eaux traitées (en moyenne ? 30 %), signe de l'efficacité de la Solution Hypo fabriquée et rendant l'eau moins corrosive, donc moins agressive améliorant la durée de vie des équipements et permettant aux inhibiteurs protecteurs une meilleure efficacité.