Your browser does not support JavaScript!

Deux ans à peine après son lancement, SEPEM Industries, le Salon des Services, Equipements, Process et Maintenance fait déjà figure d'évènement incontournable. A l'origine de ce succès, un concept simple : un salon implanté au c'ur d'une région industrielle, présentant un éventail complet de solutions aux besoins récurrents des industriels, du directeur de site aux responsables production, achats, maintenance, hygiène et sécurité, etc.. Au delà de l'originalité de la formule, le salon doit une part substantielle de son succès au développement de son offre en matière de solutions environnementales.

Lorsque Philippe Dutheil lance en 2006 SEPEM Industries, traduction concrète de son nouveau concept de manifestations professionnelles, il est loin de se douter que moins de deux années suffiront à imposer l'évènement dans la plupart des secteurs de l'industrie. C?est que le directeur d'Even Pro, société spécialisée dans l'évènementiel industriel, n?est pas à proprement parler un néophyte. Ancien directeur du marketing et du développement de la société Jangil, il est à l'origine du succès du CFIA, le Carrefour des Fournisseurs de l'Industrie Agroalimentaire qui ne réunit jamais moins d'un millier d'exposants, comme de celui de MDD Expo, le salon international des marques de distributeurs. Ces recettes, Philippe Dutheil les met en 2006 au service d'un nouveau challenge : le lancement d'un salon professionnel transversal dont la vocation consiste à proposer des solutions pratiques à tous les industriels d'une région donnée, quel que soit leur secteur d'activités. Le panel des savoir-faire présentés est donc très large et repose sur un constat simple : un site de production, quelle que soit sa taille ou son secteur d'activité est inévitablement confronté à des besoins récurrents liés à son fonctionnement. Ces besoins sont divers. Ils peuvent concerner un process spécifique (pompes, vannes, robinetterie, raccord, joint/garniture, ...) ou plus largement une unité de production ou encore de traitement de fluides ou de déchets industriels. Seul point commun à tous ces responsables opérationnels chargés de traiter ces problèmes : le temps. Pour Philippe Dutheil, la diminution constante des durées de visites observées ces dernières années dans le domaine des salons ne s'explique pas par un désintérêt mais par un manque de temps. Dès lors, la formule développée par Philippe Dutheil et son équipe va consister à bâtir une offre capable de répondre à un maximum de problématiques dans un minimum de temps sur une surface la plus ramassée possible. Exit donc les formules qui consistent à accueillir le plus grand nombre d'exposants possibles sur plusieurs dizaines de milliers de m². Le salon doit pouvoir être visité en une journée. Pour Philippe Dutheil, le nombre d'exposants par manifestation résulte d'un savant équilibre entre le nombre d'exposants nécessaire à la présentation d'un éventail complet de solutions et le nombre de visiteurs susceptible de générer suffisamment de contacts pour que la manifestation soit rentable pour les exposants. En clair, fini les halls que l'on bourre, c'est l'augmentation du nombre de visiteurs qui conditionne l'augmentation du nombre des exposants... Autres particularités, la périodicité biennale et la localisation, en région, alternativement dans le Nord et le Centre-Ouest les années impaires, et dans l'Est et le Sud-Est les années paires. Les équipementiers industriels pourront ainsi faire leur « tour de France » des sites de production sur 2 ans et 4 salons. Dès sa première édition en mai 2007 à Colmar, le SEPEM répond à l'ensemble de ces critères : 270 exposants pour 3.200 visiteurs sur trois jours, à moins de 2 heures des sites de production les plus éloignés. Le succès est immédiat et confirme le bien-fondé de la formule, notamment de la proximité : 52 % seulement des visiteurs interrogés prévoient de se rendre sur d'autres salons industriels dans le courant de l'année, ce qui laisse au SEPEM 48 % de visiteurs intouchables autrement... Décliné dans plusieurs régions industrielles, le succès du concept ne se démentira pas : ainsi la seconde édition de SEPEM Industries Nord qui doit se tenir à Douai du 27 au 29 janvier 2009, est déjà complète depuis octobre 2008 ! Elle accueillera 283 exposants et plus de 3 500 visiteurs. Quant à la première édition de SEPEM Industries Centre-Ouest, qui doit se tenir à Angers du 9 au 11 juin 2009, accueillera plus de 280 exposants et enregistre déjà près de 100 réservations, 8 mois avant sa tenue ! Au delà de ces aspects quantitatifs, la diversité des secteurs industriels représentés démontre bien l'appétence des industriels pour la formule : métallurgie, agroalimentaire, chimie/pharmacie, plasturgie, transport (automobile, ferroviaire, ?) quasiment tous les secteurs industriels sont représentés, le plus souvent au travers des Responsables Maintenance, Production et Bureau des Méthodes, que l'on retrouve au premier rang des profils des visiteurs. Autre constat qui démontre bien l'adéquation du salon avec les préoccupations du visitorat, la montée en puissance des problématiques environnementales qui occupent une place croissante pour l'ensemble des secteurs industriels : l'eau, en premier lieu, notamment le traitement des eaux de process, le traitement des eaux usées, la réutilisation des eaux recyclées. Des problématiques qui justifient la présence d'exposants tels que Permo, Swan, ProMinent, KSB, Salmson, Vannes Ebro ou encore Veolia Water STI. Viennent ensuite les thématiques liées au traitement de l'air, à la gestion des déchets industriels et au recyclage auxquelles sont confrontées la plupart des industriels. En savoir plus sur Sepem Industries : http://www.sepem-industries.com