Your browser does not support JavaScript!

Vomm, l'un des leaders reconnu dans le domaine du séchage des boues d'épuration, conçoit et réalise depuis plus de 40 ans des équipements basés sur la Turbo Technologie. Celle-ci, opérant en couche mince à haute turbulence, est extrêmement flexible s'adaptant parfaitement aux matériaux solides, liquides et pâteux, avec une faible consommation d'énergie. Aujourd'hui ces installations sont également destinées au séchage total ou partiel des digestats et le séchage des refus légers de tri mécano-biologique (TMB). L?extrême hétérogénéité de ces derniers pour ce qui concerne la forme, la taille, la composition (plastiques, cartons, tissus') en font un matériau difficile à traiter par des technologies de séchage conventionnelles qui travaillent sur la masse avec un procédé où l'échange est fait par conduction ou bien en utilisant seulement des gros volumes d'air. Cette solution permet, avec la seule énergie récupérée sur la cogénération, de sécher ce déchet et obtenir un combustible solide de récupération (CSR) à fort pouvoir calorifique, facile à manipuler, stable, avec une humidité résiduelle très faible. Le gaz process travaillant en circuit fermé garantit l'absence de toute émission non contrôlée dans l'atmosphère. Depuis deux ans, l'une de ces lignes de séchage installée sur un site de méthanisation de la fraction fermentescible des ordures ménagères (210.000 t/an), originellement conçue pour sécher alternativement du digestat et du refus de TMB, opère seulement sur ce dernier refus avec ces principaux avantages : - homogénéité du CSR obtenu (valorisation du produit plus facile) - consommation combustible fossile et/ou biogaz nulle - aucune émission en atmosphère - faible encombrement - D?autres lignes sont en service dans le séchage total ou partiel du digestat issu de la méthanisation des résidus de l'industrie agroalimentaire et de la viande, en favorisant la politique de développement durable. Grâce à ces solutions, les refus légers de TMB et les digestats ne sont plus perçus comme générateurs de coûts supplémentaires pour l'entreprise mais comme des facteurs de développement face à la concurrence.