Your browser does not support JavaScript!

Les contraintes du monde de l'industrie sont un défi quotidien. Chez PSI, société de services environnementaux, une dizaine de pompes Salmson assurent dans des conditions d'utilisation sévères le bon fonctionnement d'une unité d'électrocoagulation. Explications.

Créé en 1988, PSI (Pyrénées Services Industries) implantée à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées, est une société de services qui propose une large gamme de prestations de gestion de déchets, dépollution des sols et nettoyage industriel. Initialement spécialisée dans les prestations de nettoyage industriel, la société devient en 1999 délégataire de service public pour la réhabilitation de l'ancienne décharge de la commune de Lannemezan. C?est donc en lieu et place de cette ancienne décharge municipale d'environ 10 hectares que PSI décide d'étendre ses activités à celles du traitement de déchets en ouvrant la première déchetterie au service des entreprises. Grace à ses deux pôles (traitement et services) PSI propose aujourd'hui aux industriels une gamme complète de solutions pour leurs déchets, tels que déchets dangereux, déchets inertes et amiante, déchets bois, déchets verts, mais également une activité d'analyses, de diagnostic et de conseils' Une gamme de prestation qui s'est récemment étoffée grâce à l'ouverture en novembre 2007 d'une unité de traitement d'effluents industriels. Objectif : traiter les effluents de type eau/hydrocarbures, métaux, colorants et peintures. Des produits dont les volumes augmentent régulièrement et dont le coût du traitement en incinération est bien trop élevé pour un effluent composé de 90 à 95% d'eau. L?étude menée par PSI en collaboration avec deux bureaux d'études, révèle que le procédé d'électrocoagulation, proposé par Serep s'avère le plus approprié. En novembre 2006, une filière de traitement dimensionnée pour traiter 32.000 m3/an d'effluents entre en service. Le c'ur du procédé est constitué d'un électrocoagulateur qui permet l'élimination de polluants tels que les hydrocarbures, métaux, colorants, peintures, colloïde, etc.. Pour accompagner PSI sur ce développement dont le montant avoisine les 1,8 millions d'euros, le tandem Salmson et Farmer Industrie Service (membre du réseau Delta de Salmson) a été retenu pour fournir et assurer l'installation de l'ensemble du poste pompes et robinetterie de l'installation dont le process comprend plusieurs étapes : après collecte en camion-citerne, les effluents sont dans un premier temps dépotés dans des fosses de 30 m3. De là, ils sont transférés dans des cuves de 80 m3 via un décanteur cylindro-conique. Ce sont 4 pompes immergées et certifiées ATEX fournies par Salmson (type FA) qui assurent le relevage des effluents sur un dénivelé d'environ 10 mètres. L?effluent est ensuite acheminé par le biais de pompes Salmson S auto-amorçantes vers la cuve d'ajustage du pH et de conductivité avant passage sur l'électro-coagulateur. Les eaux traitées sont ensuite transférées via 2 pompes Salmson KS vers des cuves de stockage dédiées et envoyées après analyse de conformité, vers la station d'épuration municipale. Les premiers mois d'exploitation sont satisfaisants puisque 300 tonnes d'effluents ont été traités générant une production de boues de 2 tonnes soit 1%, et environ 10 m3 d'huiles à haut pouvoir calorifiques qui partiront en valorisation énergétique. Pour Vanessa Crenn, ingénieur conseil en environnement chez PSI, la seule incertitude qui demeure est celle liée aux capacités d'accueil de la station d'épuration locale. « Mais nous avons déjà réfléchi à un traitement de finition qui nous permettrait de rejeter les effluents au milieu naturel, mais surtout, d'élargir notre gamme de déchets en entrée ? »