Your browser does not support JavaScript!

Les chambres d'agriculture (APCA) et les entreprises de l'eau (FP2E) ont décidé de renforcer leurs efforts pour la protection des captages d'eau potable en signant un nouvel accord de coopération.

Au-delà de leur volonté de contribuer à la préservation et à la restauration de la qualité des eaux brutes, ces deux acteurs se mobilisent plus particulièrement pour la réalisation des objectifs de protection de 1000 captages prioritaires, inscrits depuis le 1er janvier 2016 dans les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE). Les actions menées par l'APCA et la FP2E dans le cadre de ce partenariat ont consisté jusqu'à présent à diffuser les bonnes pratiques et les expériences acquises sur les aires d'alimentation de captage en développant des partenariats locaux en s'appuyant sur un réseau de 10 sites pilote et à proposer aux collectivités locales et aux agriculteurs un éventail de solutions. Ce nouvel accord doit permettre d'accélérer le déploiement de bonnes pratiques et le suivi des actions concrètes de préservation et de restauration de la qualité des eaux engagées sur 10 sites pilote en France. « Cette nouvelle convention de partenariat permettra de poursuivre la mise en ?uvre d'une logique préventive et de renforcer les actions concrètes engagées sur le terrain, a précisé Bertrand Camus, Président de la FP2E. Par leurs expertises, nos entreprises et les chambres d'agriculture facilitent le lien entre les collectivités maîtres d'ouvrage en matière de protection des ressources en eau, et les exploitants agricoles pour les accompagner dans l'évolution écologique de leurs pratiques. Le renforcement de notre communication et le partage des expertises seront déterminants dans l'approfondissement des suivis opérationnels, notamment par l'élaboration d'indicateurs de suivi pertinents ».»