Your browser does not support JavaScript!

Poursuivant leur programme d'information régionale, PlasticsEurope France et le syndicat des tubes et raccords en polyéthylène (STR-PE) ont organisé le 29 mars dernier une 3ème conférence sur le thème des réseaux en polyéthylène pour le transport de l'eau et du gaz. Cette journée, destinée aux prescripteurs, maîtres d'?uvres, poseurs et utilisateurs des réseaux a réuni une centaine de participants.

Christophe Salles, Président de la section tubes PE de PlasticsEurope France, a ouvert la conférence en soulignant l'importance du choix des matériaux pour la conception et le renouvellement des réseaux d'adduction d'eau potable. La performance d'un réseau doit être prévue dès la conception. Les conditions de service nécessaires (température, pression, résistance chimique, qualité de l'eau,?) mais aussi les conditions locales (nature et stabilité du sol, charges, passages, ?) sont à considérer. La prise en compte des coûts d'exploitation sur la durée de vie prévue est un élément primordial dans le choix des matériaux et concepts. Brigitte Muller, STR-PE, est intervenue sur l'installation et la mise en ?uvre des canalisations en PE avec les règles et bonnes pratiques à respecter. Sur un chantier, les couronnes et barres droites doivent être manipulées avec précaution, en évitant notamment de traîner les tubes sur le sol. Lors de la mise en ?uvre, le fond de fouille doit être propre. Le raccordement des tubes exige aussi de respecter certaines consignes. En matière de formation des équipes de pose, un partenariat a été établi depuis plus de 10 ans entre les professionnels du STR PE et l'Office International de l'Eau. Ce rapprochement a permis de mettre en ?uvre une formation qualifiante à la pose du polyéthylène pour l'eau potable. Des démonstrations de soudage (bout-à-bout et raccords electrosoudables) assurées par Pierre Lienhard de Georg Fischer, Corine Collas de Plasson, Christophe Dubaut et Olivier Sorente de Sapelmeca ont permis d'expliquer concrètement les techniques de raccordement des réseaux en PE. Isabelle Trocherie, PlasticsEurope, a exposé le comportement des canalisations en polyéthylène dans leur environnement. Elle a notamment développé le comportement en présence de différents produits de désinfection de l'eau et s'est attachée dans un second temps à considérer les cas de pollutions externes accidentels ou non par des produits tels que les acides, les pesticides, les hydrocarbures. Un témoignage de chantier réalisé dans des conditions de terrain difficile a été commenté par Bernard Lecamus, entreprise Lecamus, démontrant que les réseaux en polyéthylène affichaient des avantages non égalés. Catherine Eloy-Giorni, Axeo, a présenté les techniques sans tranchées de réhabilitation des réseaux d'eau potable. Celles-ci se font par tubage (avec ou sans espace annulaire) ou par remplacement en lieu et place. Cette technique qui consiste à introduire un tube PE soudé au miroir dans une canalisation existante présente l'avantage d'une faible emprise de chantier, et d'être d'exécution rapide. Par contre, il entraîne une réduction du diamètre du réseau. Le tubage sans espace annulaire structurant consiste à réduire le diamètre du tube PE soudé à l'aide d'une machine Rolldown équipée de galets concentriques. Le remplacement de la conduite en lieu et place est une technique applicable aux tuyaux en fonte grise, amiante ciment ou PVC jusqu'au diamètre 250 mm. Le coût de réhabilitation des réseaux existants est fonction de la longueur du projet ainsi que du nombre d'excavations à réaliser. Pour conclure la journée, Georges Taiel, STR-PE, a rappelé les principaux avantages du polyéthylène pour le transport de l'eau potable. Les réseaux d'adduction d'eau en PEHD disposent d'une étanchéité parfaite grâce à leur raccordement par manchon électro soudable ou par soudage bout à bout (suivant le diamètre des canalisations et les pratiques du poseur). L?enroulement en grandes longueurs, la rapidité de la pose entraînent la diminution des risques de fuite et des pertes de charge. Le tube en polyéthylène a une aptitude à se déformer sans dommage et constitue donc une solution aux terrains instables. Les matériaux et les canalisations sont soumis à des normes Européennes et françaises. De plus, la France a mis en place une marque de qualité : NF 114 gérée par l'organisme certificateur LNE et qui garantit, les caractéristiques sanitaires (ACS demandée), l'aptitude à l'emploi et le contrôle régulier des matériaux et canalisations.