Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2012 Paru dans N°356
La loi Grenelle II impose aux collectivités d'élaborer un inventaire détaillé des réseaux d'adduction d'eau d'ici à la fin de l'année 2013. Cette étude devra préciser les plans des réseaux, les diamètres, les matériaux constitutifs des réseaux, la période de réalisation, la nature des ouvrages... A l'issue de cet inventaire, le décret n° 2012-97 du 27 janvier 2012 précise qu'au-delà d'un taux de fuite de 15 % mesuré, en zone urbaine par exemple, la collectivité dispose d'un délai de deux ans pour définir un plan d'action visant à rétablir un fonctionnement normal du réseau, faute de quoi la redevance sera majorée du double. Selon des études (Cador 2002) le linéaire du réseau d'eau potable est d'environ 900 000 km dont 50% serait antérieur à 1972. Le taux moyen estimé des fuites est de 22 % avec un maximum local de 50%. Par ailleurs, le marché actuel de renouvellement du réseau est de 5 000 km environ. Enfin, on estime à 1,5 milliards d'euros par an le montant des travaux utiles au maintien d'une qualité optimum des réseaux d'adduction d'eau et d'assainissement. Dans ce contexte, cet ouvrage s'efforce de préciser l'ensemble des caractéristiques techniques des réseaux de distribution d'eau permettant d'assurer une fiabilité dans le temps des ouvrages.

2012- Format 21 x 29,7 cm - 73 pages - 77 -