Your browser does not support JavaScript!

Sensus annonce l'installation sur 4 ans de 8 000 iPERL dans le cadre du renouvellement du parc de compteurs du Syndicat des Eaux de Basse-Vigneulles et Faulquemont (SEBVF) en Lorraine. Il s'agit de la première signature d'une collectivité en France pour ce compteur de nouvelle génération, intégrant des technologies innovantes permettant d'améliorer la mesure, donc le contrôle des fuites, et de collecter l'ensemble des données liées à la consommation d'eau pour un meilleur approvisionnement et une gestion optimisée de la demande.

Créé il y a 47 ans, le SEBVF dispose aujourd'hui de 8 forages en nappe profonde et alimente 84 communes, soit 41 500 habitants et plus de 19 000 abonnés. Engagé jusque-là dans la radio relève, le SEBVF a souhaité s'orienter vers une technologie nouvelle, afin de pallier les difficultés rencontrées pour la relève des compteurs difficilement accessibles et de réduire le temps nécessaire aux relèves. Le renouvellement de son parc de compteurs permet aussi de se conformer aux nouvelles obligations réglementaires, qui imposent le changement des compteurs tous les 15 ans sans étalonnage et l'information des surconsommations aux abonnés. Pour répondre à ces enjeux, le SEBVF s'est tourné, à l'issue d'une mise en concurrence, vers Sensus dont l'iPERL permet un comptage des plus petits débits pour une meilleure détection des fuites tout en offrant une vitesse d'exécution de la relève accrue grâce à la technologie radio et aux options de communication avancées intégrées au compteur. Un test préalable a permis de valider ce choix. Les compteurs iPERL vont par ailleurs permettre au SEBVF de gagner un temps considérable pour la relève des compteurs, passant de 400 compteurs relevés par jour en marchant en radio-relève, à 2 000 compteurs relevés par jour en voiture à une vitesse de 30 km/h. « Nous avons fait le pari de l'innovation en passant du compteur mécanique au compteur intelligent iPERL, efficace même sur de très faibles débits. Alors qu'avec l'ancienne technologie, le moindre mur ou obstacle gênait la relève, avec le compteur iPERL, la relève n?est plus une contrainte. Dès lors que nous aurons optimisé le circuit de relève en voiture, nous pourrons relever jusqu'à 3 000 compteurs par jour » explique Pierre Blanchard, Président du Syndicat des Eaux de Basse-Vigneulles et Faulquemont. Ils permettront également de détecter les fuites les plus minimes afin d'en avertir les abonnés pour éviter les pertes en eau et les coûts engendrés. Enfin, leur caractéristiques métrologiques assurent une stabilité de la précision de la mesure dans le temps, garantissant une optimisation rapide de l'investissement de départ. Dans le cadre de ce marché public d'une durée de quatre ans, Sensus va fournir près de 8 000 compteurs au SEBVF, soit un volume annuel de 2 000 compteurs. « Cette première signature d'une collectivité française ouvre la voie au développement de véritables réseaux d'eau intelligents dans notre pays, une technologie déjà très répandue outre-Atlantique et qui répond aux enjeux d'optimisation de la gestion de l'eau et de préservation de la ressource », souligne Michel Jacquet, Directeur commercial de Sensus France.