Your browser does not support JavaScript!

Pour répondre aux directives européennes et à l'augmentation de la demande, la Ville de Rennes a décidé la refonte de son installation historique d'adduction et de production d'eau potable, dite de Rennes I - Rennes II. Ce projet comprend notamment la reconstruction de l'usine de production d'eau potable de Mézières-sur-Couesnon confié à un groupement mené par Degrémont.

Actuellement, six ressources alimentent trois usines de traitement (Mézières-sur-Couesnon, Rophemel et Villejean) pour l'approvisionnement en eau potable des 500 000 habitants de Rennes et des communes avoisinantes. Suite à une étude menée par la Ville et le Syndicat mixte de production du bassin rennais en 2006, une refonte complète du système a été décidée. Elle comprend notamment la reconstruction avec mise sous pression de l'aqueduc de transport de l'eau entre Mézières-sur-Couesnon et Rennes ainsi que la reconstruction de l'usine de production d'eau potable de Mézières sur-Couesnon. Ce projet répond à des objectifs d'ordre technique, économique et réglementaire Il s'article autour de plusieurs axes, notamment l'amélioration des filières de traitement et le rejet dans le milieu naturel, la sécurisation des installations et la diminution des pertes d'eau liées au transport (estimées entre 300 000 m3/an à 1 000 000 m3/an) et une augmentation de la capacité de production d'eau potable de 18 000 m3/j à 25 000 m3/j. Les travaux de la nouvelle usine seront réalisés par un groupement composé de Degrémont, mandataire du projet, de GTB Construction pour le génie civil, de Le Du Industrie pour l'électricité et les travaux hydrauliques et du Cabinet d'Architectes Joël Rouyer. La mise en service est prévue fin 2012. L?usine combinera technologies adaptées, empreinte environnementale réduite et intégration architecturale harmonieuse. Elle fera appel à des procédés peu énergivores et des filières de traitement optimisées : moteurs haute performance, panneaux solaires photovoltaïques pour l'éclairage du site, panneaux solaires pour la production d'eau chaude, récupération des eaux pluviales' En outre, l'économie de la ressource en eau brute a été privilégiée sur cette usine par le choix de procédés de traitement performants et le recyclage des eaux propres de « process » en tête de filière après traitement. La nouvelle installation intégrera plusieurs technologies brevetées par Degrémont parmi lesquelles : ? Pulsatube®, un décanteur permettant d'éliminer une grande partie des matières en suspension avec une utilisation optimisée de réactifs ; ? Pulsazur®, un réacteur utilisant du charbon actif en poudre pour abattre 40 % à 60 % de la matière organique dissoute et d'éliminer 90 % des micropolluants dont les pesticides ; ? Aquazur V®, un filtre à sable qui retient les matières en suspension présentes dans l'eau tout en minimisant les pertes en eau de lavage ; ? Ultrazur®, des membranes d'ultrafiltration Aquasource qui viendront en affinage.