Your browser does not support JavaScript!

Tout au long de l'histoire, l'eau a contraint l'humanité à relever certains de ses défis les plus redoutables. L'eau, source de vie, est un ressource naturelle qui soutient nos environnements et nos moyens de subsistance, mais qui engendre aussi risques et vulnérabilités. En ce début de 21ème siècle, les perspectives en matière de développement humain sont menacées par l'aggravation de la crise mondiale de l'eau. S'attelant à démystifier la théorie d'une pénurie d'eau responsable de la crise, ce rapport fait valoir l'idée selon laquelle ce sont la pauvreté, le pouvoir et les inégalités qui se situent au c'ur du problème. Dans un monde aux richesses sans précédent, près de 2 millions d'enfants meurent chaque année faute de pouvoir consommer de l'eau salubre et d'accéder à un dispositif d'assainissement adéquat. Des millions de femmes et de petites filles sont forcées à consacrer des heures à la collecte et au transport de l'eau, une corvée qui limite leurs opportunités et leurs choix. Et les maladies infectieuses transmises par l'eau entravent la réduction de la pauvreté et la croissance économique dans certains des pays les plus pauvres au monde. Au-delà des ménages, la rivalité autour de l'eau en tant que ressource productive s'intensifie. Parmi les symptômes de cette rivalité figurent l'effondrement des systèmes écologiques hydriques, l'assèchement des cours d'eau et une baisse des niveaux piézométriques de grande ampleur. Les conflits ayant l'eau pour origine sont en train de s'intensifier au sein des pays, dont les habitants pauvres des zones rurales sont les premiers pénalisés. Le risque de voir des tensions éclater entre pays est également en hausse, bien qu'une coopération accrue soit susceptible d'entraîner des bénéfices importants en matière de développement humain. Le Rapport mondial sur le développement humain continue à cadrer les débats sur certains des défis les plus pressants pour l'humanité. Il étudie les causes sous-jacentes et les conséquences d'une crise qui prive 1,1 milliard d'individus d'un accès à une source d'eau salubre et 2,6 milliards d'un accès à un dispositif d'assainissement. Défend le déploiement d'un effort concerté qui permettra à tout un chacun d'avoir accès à l'eau et à l'assainissement au moyen stratégies nationales et d'un plan d'action mondial. Examine les forces sociales et économiques à l'origine des pénuries d'eau et de la marginalisation des pauvres dans l'agriculture. Réfléchit aux possibilités de recourir à la coopération internationale pour résoudre les tensions transfrontalières engendrées par gestion de l'eau. Comprend des contributions spéciales de Gordon Brown et de Ngozi Okonjo-Iweala, du Président Lula, du Président Carter et de l'ancien Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan.

2006 - Format 21 x 28 cm - 422 p - 35 -