Your browser does not support JavaScript!

Bio-UV a présenté à Pollutec un nouveau dispositif complétant sa solution initiale de protection contre les légionelles des tours aéroréfrigérantes et des réseaux d'eau chaude sanitaire. Ce nouveau concept s'appuie sur l'utilisation combinée des réacteurs Bio-UV (traitement biocide par UV) et Bio-ZN (traitement du tartre et de la corrosion). Le réacteur Bio-UV est basé sur un procédé de destruction des bactéries par rayonnement UV. Il est efficace pour abattre de façon instantanée et continue toutes les bactéries présentes dans l'eau, y compris les légionelles. Ce traitement se caractérise par des dispositifs de nettoyages automatiques autonomes, d'un contrôle continu et d'une traçabilité. Il ne nécessite l'emploi d'aucun produit chimique. Le principe du réacteur Bio-ZN est quant à lui basé sur un procédé de transformation du calcaire en argonite molle non incrustante, réalisé notamment par une électrode en zinc. Cette technologie de micro-électrolyse permet d'éliminer les dépôts existants, d'inhiber les dépôts de tartre, de protéger les réseaux en neutralisant la corrosion. Ce traitement ne nécessite ni entretien, ni alimentation électrique, ni produit chimique. Ces équipements étant autonettoyants et leur fonctionnement étant contrôlé en continu avec traçabilité possible, la maintenance est réduite et se limite le plus souvent à deux opérations annuelles.