Your browser does not support JavaScript!

Les Chambres d'agriculture et les Entreprises de l'Eau regroupées au sein de la FP2E ont engagé depuis un an une coopération qui a permis la réalisation d'une étude de terrain sur dix sites. Objectif : contribuer à la protection effective des captages d'eau potable face aux pollutions diffuses (nitrates, produits phytosanitaires) en recensant les bonnes pratiques partenariales et en éditant un guide de recommandations, à l'usage des acteurs locaux et nationaux.

L?opération s'inscrit dans la lignée du Grenelle de l'Environnement qui prévoit la mise en place de plans d'action pour la protection effective de 500 captages qualifiés de prioritaires dès 2012. Ce guide synthétise les résultats des rencontres sur le terrain avec des acteurs impliqués dans la protection de 10 sites répartis dans toute la France. A partir de leurs expériences il propose à tous les acteurs concernés, que ce soit à l'échelon national ou à l'échelon local, 21 recommandations pour chacune des étapes d'une action de protection d'un captage, depuis le démarrage du projet jusqu'à l'évaluation des résultats. Recommandations qui concilient pleinement les enjeux socio-économiques, environnementaux et d'aménagement du territoire. Ce document souligne en particulier l'importance de privilégier les démarches contractuelles sur l'ensemble de l'aire d'alimentation du captage, démarches qui doivent s'appuyer sur un diagnostic territorial de pression qui prenne en compte l'ensemble des sources de pollutions diffuses sur le territoire. S?agissant des pollutions d'origine agricole, plusieurs solutions sont envisagées, permettant de préserver l'équilibre économique des exploitations agricoles. Parmi celles-ci, le développement de nouvelles filières adaptées (biomasse,?etc.) ou les échanges de parcelles permettant de pratiquer des cultures nécessitant peu d'intrants sur les aires d'alimentation. Les Chambres d'agriculture et les Entreprises de l'Eau entendent poursuivre leur partenariat pour partager ces recommandations avec les acteurs nationaux et les diffuser dans leurs réseaux respectifs. Pour Marc Reneaume, Président de la FP2E, « Les travaux menés depuis un an (?) montrent qu'à l'échelle des territoires, des solutions existent pour réduire les pollutions des ressources en eau en prenant en compte l'équilibre économique des exploitations agricoles».